Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : PCF Section de Roubaix
  • PCF Section de Roubaix
  • : Des infos politiques locales et nationales
  • Contact

Recherche

Visiteurs

3 septembre 2013 2 03 /09 /septembre /2013 19:51

   Les communistes de Roubaix et les jeunesses communistes du Nord ont accueilli le ministre Peillon en visite à Roubaix.


Depuis trois jours, sur les marchés, sur la place de l’Hôtel de ville, les communistes de Roubaix ont interpellé Monsieur le ministre et Monsieur le maire… Ils ont pu recueillir le désarroi et la colère de nombreuses familles choquées par la hâte mise par la mairie pour passer à quatre jours et demi de classe en maternelle et primaire.


    Monsieur le ministre a été prudent… Surprise : il ne se rend pas dans une école primaire mais au lycée Jean Moulin. Une vingtaine de militants et de jeunes communistes l’attendent. Ils discutent avec plusieurs centaines de lycéens. Le ministre tarde… Les communistes obtiennent d’être reçus par l’assistante du ministre Vincent Peillon.


   La rencontre se déroule à la mairie. Communistes et jeunes communistes expriment les colères, les espoirs, les suggestions de la population :

 

Pourquoi tant de précipitation à modifier les rythmes scolaires? 

N’aurait-il pas été plus efficace de prendre du temps pour que les familles et les associations sportives ou d’éducation populaire soient vraiment actrices de cette transformation nécessaire ?

N’était-ce pas un moyen de les respecter, de leur redonner goût à la vie publique et de les traiter en citoyens ?

Pourquoi les écoles privées de Roubaix ne sont-elles pas obligées de mettre en place la même réforme que les écoles publiques ?

Pourquoi le ministre ne met-il pas le paquet dans une ville comme Roubaix pour favoriser l’ouverture des maternelles dès l’âge de deux ans, pour donner plus de moyens afin de combattre retards, échecs et décrochage scolaire ?


   Enseignants et personnels municipaux travaillant dans les écoles font preuve d’un dévouement exemplaire. Ils sont souvent exaspérés d’être traités avec peu d’égards. Grâce à leur travail, à leur engagement, il existe des établissements d’excellence à Roubaix, entre autres l’ENSAIT et l’ESAAT. Mais pourquoi de bons élèves roubaisiens voient-ils leur dossier d’entrée refusé dans ces écoles ? Ne serait-il pas temps de favoriser les efforts de la jeunesse de notre ville ?


   De nouvelles filières devraient être créées : par exemple, dans le cadre du CETI (Centre Européen des Textiles Innovants), les communistes roubaisiens ont pris contact avec Monsieur Bertrand Pericaud, président de la commission du développement économique au Conseil Régional. Nous voulons que ce laboratoire performant serve de point d’appui à la ré-industrialisation du versant nord-est de l’agglomération. Pour créer des PME, il faut dès à présent développer des formations dans cette branche industrielle.


   Les jeunes communistes, eux, signalent la précarité dans laquelle vit la jeunesse de notre département, les difficultés pour se loger quand on est étudiant, en particulier à Roubaix où les marchands de sommeil sont nombreux. Ils soulignent les combats qu’ils ont dû mener pour obtenir des enseignants, maintenir des filières, dédoubler des classes dans de nombreux lycées.


Une injustice les marque profondément : les propositions gouvernementales sur les retraites. Les études sont de plus en plus longues, car il faut être qualifié… A quel âge prendront-ils la retraite ? A soixante-dix ans ou plus puisque les années d’étude ne seront pas prises en compte ? Ils expliquent qu’ils seront nombreux sur le pavé le 10 septembre. 
   Aucune réelle réponse…

 En fait, face aux pressions du MEDEF et de la droite, il est clair que seule la mobilisation des travailleurs permettra la réalisation des promesses de 2012. 

Camille Lihouck, responsable départementale des jeunesses communistes
Eric Mouveaux et Pierre Outteryck, responsables de la cellule communiste de Roubaix

Partager cet article

Repost 0
Published by PCF Agglo Roubaisienne - dans Politique Roubaix
commenter cet article

commentaires