Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : PCF Section de Roubaix
  • PCF Section de Roubaix
  • : Des infos politiques locales et nationales
  • Contact

Recherche

Visiteurs

24 février 2017 5 24 /02 /février /2017 22:00

Les Jeunes communistes appellent à manifester Mercredi 1er Mars devant la Mairie de Roubaix à 18h30.
Ensemble réclamons la justice pour Théo, Adama, et tous les autres jeunes qui subissent les violences policières chaque jour ! Venez manifester votre colère manifester votre colère face à l'incompétence de notre justice ce Mercredi 1 Mars devant la Mairie de Roubaix à 18h30 !

Justice pour Théo, Adama, et tous les autres jeunes qui subissent les violences policières chaque jour !
Justice pour Théo, Adama, et tous les autres jeunes qui subissent les violences policières chaque jour !
Repost 0
Published by PCF Agglo Roubaisienne - dans Politique Roubaix Droits et Libertés
commenter cet article
23 septembre 2016 5 23 /09 /septembre /2016 10:46
Comment la facture scolaire d’une mère de deux enfants scolarisés à Roubaix a explosé en 2015-16

(Publié le 21/09/2016 dans Nord-Eclair)

Parce qu’elle travaille la journée, Élisabeth Valot (ici avec le militant communiste Eric Mouveaux), mère célibataire de deux enfants, a vu sa facture scolaire exploser en 2014-2015. La nouvelle facturation des TAP en est en partie responsable.

Augmentation du tarif des cantines, nouvelle facturation des activités périscolaires, les parents d’élèves craignaient de voir leur facture scolaire exploser en 2015-2016. Qu’en est-il réellement?
Élisabeth Valot, salariée chez Pôle emploi et mère célibataire de deux enfants, a payé 2 875,15 euros de frais de scolarité dont 543 euros pour les seuls TAP.

À la fin de l’année scolaire 2014-2015, la décision impopulaire avait suscité l’émoi de nombreux parents d’élèves. Deux ans après la mise en application de la réforme des rythmes scolaires, la ville de Roubaix allait facturer à la rentrée suivante les ALSH 15 h 15, autrement dit des Temps d’activités périscolaires. Cela s’ajoutait à une augmentation significative du tarif des cantines.

La mesure, votée en catimini, a fini par se voir et de nombreux parents ont signé des pétitions réclamant le maintien de la gratuité des TAP. La mairie arguait alors qu’elle n’avait pas le choix : le coût de la réforme étant trop lourd à porter par la seule municipalité, elle se devait de demander une participation financière aux parents. Ceux qui travaillent risquaient de fait d’en faire les frais.

Certains avaient alors exprimé leur colère en conseil municipal, juste avant les vacances scolaires de l’été 2015. Parmi eux, la militante du Parti communiste, Élisabeth Valot. Il faut dire que cette mère célibataire de deux enfants est directement concernée par la mesure. Conseillère Pôle emploi, elle est contrainte d’inscrire ses enfants tous les jours aux TAP ainsi qu’à la cantine et à l’ensemble des services de garderie. Elle avait à l’époque remis une pétition au maire avec 1 800 signatures. Une autre avait été déposée par des parents de l’école Edouard-Vaillant.

La mairie a bien proposé un changement d’horaires cet hiver, refusé par les conseils d’école. Sur les TAP, la ville n’a pas reculé, contrairement à Tourcoing où la mairie a fini par revenir à la gratuité des TAP. Et la mobilisation s’est finalement essoufflée. Reste qu’au moment de faire les comptes sur une année, la facture reste comme prévu salée. Un an après la mise en place, Élisabeth Valot a ainsi payé 2 875,15 euros en frais de scolarité en 2015-2016, contre un peu moins de 900 euros l’année précédente. Cette augmentation très significative n’est néanmoins pas seulement le fait de la nouvelle facturation des TAP (lire ci-dessous). Cette mesure y a tout de même largement contribué.

Pourquoi ça augmente autant ?
Si la facture d’Élisabeth Valot a augmenté de 220 % en 2015-2016 par rapport à l’année scolaire précédente, c’est en partie en raison de la nouvelle tarification des Temps d’activité périscolaire. Ça n’est néanmoins pas la seule cause d’une facture globale qui s’élève à 2 875,15 euros pour deux enfants scolarisés en maternelle et en primaire contre un peu moins de 900 euros auparavant.

En 2015-2016, la nouvelle tarification des TAP lui a coûté 543 euros. Une dépense nouvelle puisqu’ils étaient jusque-là gratuits et réservés aux seuls enfants des parents qui travaillent. La deuxième raison a trait à son changement de quotient familial sur lequel s’appuie la ville pour établir une grille tarifaire. Cela a mécaniquement relevé l’ensemble des tarifs. Ainsi, le prix de la garderie n’a pas augmenté mais dans le cas d’Élisabeth Valot, il passe tout de même de 1,65 euro à 2,10 euros par enfant. Et comme chaque jour, elle a inscrit ses deux enfants à celle du matin et celle du soir, cela lui coûte 8,40 euros par jour pour la seule garderie, contre 6,60 euros précédemment. Le prix du repas à la cantine a lui bien augmenté (+ 10 %) pour tout le monde mais plus encore dans son cas : de 2,80 à 3,85 euros le repas.

Il convient enfin de prendre en compte l’inscription à l’année. « Avant, on payait en fonction de la participation des enfants. Là, c’est facturé à partir du moment où vos enfants sont inscrits et si vous n’avez pas justifié une absence. J’ai inscrit les enfants à tout », explique une femme qui n’a pas réinscrit ses enfants à l’année mais à la période, histoire de trouver une solution au boulot pour alléger sa facture scolaire. (rédaction C-O BOURGEOT)

Repost 0
Published by PCF Agglo Roubaisienne - dans Politique Roubaix
commenter cet article
25 janvier 2014 6 25 /01 /janvier /2014 10:15

Déclaration du PCF Nord

 

28 janvier et 6 février

Mobilisation pour La Redoute

et pour l’emploi en Nord Pas de Calais

 

 

Les communistes du Nord et leurs élus s’associent aux actions des salariés de La Redoute et participeront à la manifestation de ce mardi 28 janvier à l’appel de l’intersyndicale, à 11h gare Lille-Flandre.

A travers cette journée de manifestation et celle du 6 février prochain à l’initiative de la CGT, nous lançons un appel à la plus large mobilisation de la population et des élus dans leur grande diversité pour défendre l’emploi dans la région et les fleurons de notre industrie menacée comme La Redoute, mais aussi Calaire-Chimie, Stora-Enso (Corbehem), Valdunes, Arc International et les secteurs du ferroviaire et de l’automobile.

Les dernières mesures du Président de la République qui aggravent l’austérité imposée aux Français (hausse de la TVA, baisse des pensions, gel du barème des impôts… mais aussi la baisse des dotations aux collectivités…) et qui fait la part belle aux grandes entreprises avec un nouveau cadeau de 30 milliards,  n’empêchent pas la casse de l’industrie dans la région Nord Pas de Calais.

Nos entreprises, nos PME, nos TPE ont besoin avant tout d’être défendues face au dumping social et fiscal mais elles ont surtout besoin de commandes et de travail.

 

Fabien ROUSSEL

Secrétaire départemental

PCF Nord

Repost 0
Published by PCF Agglo Roubaisienne - dans Politique Roubaix
commenter cet article
19 novembre 2013 2 19 /11 /novembre /2013 09:45
Grande fête populaire !
Repost 0
Published by PCF Agglo Roubaisienne - dans Politique Roubaix election municipale 2014
commenter cet article
10 novembre 2013 7 10 /11 /novembre /2013 11:02
Défendre la Redoute ...? OUI MAIS ENSEMBLE !
Défendre la Redoute ...? OUI MAIS ENSEMBLE !
Repost 0
Published by PCF Agglo Roubaisienne - dans Politique Roubaix
commenter cet article
27 octobre 2013 7 27 /10 /octobre /2013 14:46

Les communistes avec les travailleurs de La Redoute, pour la défense de leur entreprise .

 

Ce mardi, plus de 500 travailleurs de La Redoute ont manifesté leur inquiétude et leur colère.

Les responsables communistes de Roubaix et de Wattrelos étaient parmi eux. La sénatrice communiste Michèle Demessine, ancienne ouvrière textile, retenue au Sénat, était représentée par son attaché parlementaire.

 

Inquiétude et colère légitime.

 

Monsieur François-Henri Pinault, dont la fortune a augmenté de 4,7 milliards d'euros en 2012 (soit 1,8 millions d'euros par salarié de La Redoute !), après avoir filialisé ou vendu durant vingt ans une grande part de l'activité, après avoir divisé par deux l'effectif salarié depuis 2008, a décidé de céder pour un euro symbolique travailleurs et patrimoine de La Redoute.

En plus, il s'engage a donner  300 Millions d'euros à un repreneur, à ce jour gardé secret.

 

Pinault a  pillé La Redoute pendant vingt ans, maintenant il s'en débarrasse.

 

Les syndicats craignent, certainement à juste titre, que monsieur François-Henri Pinault, après avoir siphonné La Redoute et sous investi, cède ce joyaux Roubaisien à un repreneur-vautour chargé de faire le sale boulot, en utilisant le «cadeau» de Pinault de 300 millions cash.

La vente des terrains, du matériel, du patrimoine immatériel, permettrait ainsi de réaliser une opération extrêmement juteuse.

La Redoute c'est quand même un chiffre d'affaire d'un milliards d'euros, une présence sur 4 continents et dans 26 pays, et surtout 10 millions de clients actifs !

 

Pendant ce temps Monsieur François-Henri pourrait continuer à se pavaner en toute quiétude et en bonne compagnie dans les salons et expositions de Lille 3000!

 

Les communistes appellent les travailleurs, les précaires, les chômeurs, les commerçants, les artisans et les associations de Roubaix à se mobiliser pour défendre cette entreprise d'avenir. Elle appartient au patrimoine roubaisien depuis 176 ans.

Sa disparition coûterait 2500 emplois directs, et de très nombreux emplois indirects. Les conséquences économiques et sociales seraient dramatiques.

 

Dans le cadre de leurs propositions pour les élections municipales, aidés par leurs élus nationaux, régionaux et métropolitains, les communistes souhaitent rassembler autour des travailleurs de La Redoute et de leurs organisations syndicales tous ceux qui veulent défendre et développer cette entreprise.  Nous souhaitons  favoriser la reconstruction d'une industrie textile moderne et compétitive en s'appuyant sur les compétences techniques et intellectuelles des travailleurs, sur nos centres de formation et sur l'outil technologique unique au monde qu'est le Centre Européen des Textiles Innovants.

Roubaix a besoin de nous tous, Roubaix a besoin de véritables investissements industriels, Roubaix n'a pas besoin de financiers prédateurs ou chasseurs de primes.

 

Nous appelons la population a soutenir les salariés en participant à la manifestation organisée par les syndicats le Mardi 29 octobre,  à 11h15 à la station de métro, Wasquehal Pavé de Lille , ils manifesteront jusqu’à la cité des entreprises à Marcq-en-Barœul.

 

                                                             Cellule du Parti Communiste de Roubaix

Repost 0
Published by PCF Agglo Roubaisienne - dans Politique Roubaix
commenter cet article
21 octobre 2013 1 21 /10 /octobre /2013 17:34

l’intervention de Christiane Fonfroide 

sur les urgences de l’hôpital et

la maternité Paul Gellé au conseil municipal ainsi

que la motion qu’elle a fait adopter en fin de

séance (à l’unanimité)

                              

Rassemblons nous pour défendre le service des urgences hospitalières sur Roubaix et le versant Nord Est de la métropole lilloise.


Du fait des reformes de ces dernières années, la tarification à l'acte, la loi Hôpital Patient Santé Territoire, le service public hospitalier a été bien mis à mal. Avec ces réformes, la Santé est devenue une marchandise livrée à la concurrence, l’hôpital une entreprise où la rentabilité financière prime sur tout au détriment des agents et de la qualité de l'accueil des patients.


Aujourd'hui on annonce enfin la reconstruction de La maternité Paul Gelé pour 2015.cette maternité, une des plus actives du département pour le nombres des accouchements n'est plus aux normes depuis 15 ans Les roubaisiens sont ils des citoyens de seconde zone pour devoir attendre 15 ans la mise aux normes de leur maternité  ? La décision a été constamment reportée dans l'attente du retour à l'équilibre des comptes. Et aujourd'hui Le chantage de l’ARS d’apporter un financement en échange d’une réduction des charges de personnel à hauteur de 2 millions d’Euro est proprement scandaleux et inacceptable.


Régulièrement les agents hospitaliers crient leur souffrance au travail leur exaspération à ne plus pouvoir correctement remplir leur mission. Après la lutte aux soins palliatifs, celle dans les Établissement hospitalier pour personnes âgées dépendantes, ce sont les personnels des urgences qui ont sonné l'alarme début 2013 .


Aujourd'hui il n'est acceptable pour personne qu'on régle très partiellement le manque de moyens des urgences à Roubaix en fermant les urgences à Wattrelos. Déshabiller Paul,pour habiller Pierre ne règle rien. Interpellée la ministre de la santé Marisol Touraine a renvoyé la balle sur l'Agence Régionale de Santé . le 10 septembre devant des représentants des personnels et de la population (une petition a recueilli plus de 17.000 signatures) le directeur de l'ARS a admis en réunion que les urgences à Wattrelos étaient indispensables mais rien de concret n'a été obtenu. Aujourd'hui par la mobilisation de la communauté médicale de l’hôpital les urgences de Wattrelos sont en sursis jusqu'à la fin de l'année mais l'incertitude demeure pour 2014. dans nos villes où du fait de la pauvreté d'une grande partie de la population les urgences hospitalières jouent un rôle crucial, mobilisons pour défendre ce service public sur notre ville et tout le secteur, refusons une mise en concurrence des hôpitaux entre eux dans laquelle la population a tout à perdre. Si demain les urgences de l’hôpital à Wattrelos s’arrêtent, non seulement la population wattrelosienne en pâtira, mais les urgences de Roubaix auront à prendre en charge 15.000 passages traités à Wattrelos en plus des 66.000 qu'elles accueillent actuellement ce qui aux dires des professionnels posera forcément un problème de sécurité.


Au service de la population de notre ville et du versant Nord-Est de la métropole, interpellons ensemble l'Agence Régionale de Santé pour exiger les moyens nécessaires au bon fonctionnement des urgences de Roubaix et de Wattrelos.


Vœu du conseil municipal de Roubaix


Aux cotés de la population et des personnels mobilisés, nous élus du conseil municipal de Roubaix réunis le 16 octobre, interpellons l'agence régionale de Santé et exigeons les moyens nécessaires au service public des urgences hospitalières dans notre ville et le versant Nord Est de la métropole, ce qui passe par le maintien des urgences à Wattrelos et un financement à la hauteur des enjeux financiers pour la maternité de Roubaix sans aucune contrepartie.
 

Cette motion met en évidence les difficultés que vivent personnels et malades des hôpitaux publics de l'agglomération roubaisienne. Ce scandale sanitaire ne peut plus durer.

Les fonctionnaires de l'Agence Régionale de Santé, créé par Sarkozy/Fillon/Bachelot le 1er avril 2010 pour mettre en œuvre leur politique de privatisation rampante de la santé, appliquent les décisions gouvernementales. Malgré le changement de gouvernement, la politique hospitalière reste la même.

Pourtant en 2010 Hollande/Ayrault/Tourraine avaient dénoncé, à juste titre, le choix de la finance avant les besoins de santé publique. Marissol Tourraine c'était même engagée durant la campagne électorale de 2012 à abrogé la Loi HPST (dite Loi Bachelot) !

 

En appuie du vote unanime du Conseil Municipal de Roubaix, nous demandons aux trois parlementaires de notre arrondissement :

> Dominique Baert, PS ; 

> René Vandierendonck, PS ;

> Francis Vercamer, UDI)

de refuser la marchandisation de la santé pratiquée aujourd'hui, de favoriser l'accès pour tous, et en particulier pour les personnes subissant le plus de difficultés, à des soins de qualité.

 

Pour cela nous leur demandons, à l'occasion des débats budgétaires pour 2014 :

  • de refuser de voter la Loi de Financement de la Sécurité Sociale pour 2014, telle qu'elle se présente aujourd'hui
  • de s'engager dans une réforme du système de santé basée sur les besoins de santé de la population, sur le service public de santé et sur le renforcement de la Sécurité Sociale
Repost 0
Published by PCF Agglo Roubaisienne - dans Politique - Santé Politique Roubaix
commenter cet article
2 octobre 2013 3 02 /10 /octobre /2013 09:53

Bravo monsieur le Procureur de la République !


Bravo madame la Capitaine de Police !


Ce lundi après-midi, conduisant ma fille chez le kinésithérapeute (les cartables lourds..), mon parcours est détourné par une vaste opération conjointe de la Police Nationale soutenue par l'aviation et protégée par la Police Municipale qui barre les accès de la rue de l'Alma à Roubaix.
Vaste opération dont le but est de sécuriser la population de mon quartier qui reste terrorisée chez elle n'osant plus sortir de crainte d'être agressée par des hordes de délinquants sanguinaires.
Bilan de l'opération : une fausse plaque d'immatriculation, du béton et de la ferraille cachés sur les toits en préparation de la prochaine Révolution prolétarienne.

Pour venir en aide à la République, je vous propose, monsieur le Procureur de la République et madame la Capitaine de Police de faire sauter le 1er Régiment Étranger Parachutiste sur les quartiers de Beaumont et de Barbieux afin d'interpeller les dangereux délinquants qui fraudent le fisc et planquent le fruit de leurs larcins à Néchin ou au Luxembourg.


Ridicule ? Inutile ? Stigmatisant ? Pas moins que l'intervention de lundi rue de l'Alma.
Au moins grâce à vous, le quartier de l'Alma est devenu une Zone de Sourires Permanents !

 

Votre dévoué citoyen, Éric Mouveaux.

Repost 0
Published by PCF Agglo Roubaisienne - dans Politique Roubaix
commenter cet article
3 septembre 2013 2 03 /09 /septembre /2013 19:51

   Les communistes de Roubaix et les jeunesses communistes du Nord ont accueilli le ministre Peillon en visite à Roubaix.


Depuis trois jours, sur les marchés, sur la place de l’Hôtel de ville, les communistes de Roubaix ont interpellé Monsieur le ministre et Monsieur le maire… Ils ont pu recueillir le désarroi et la colère de nombreuses familles choquées par la hâte mise par la mairie pour passer à quatre jours et demi de classe en maternelle et primaire.


    Monsieur le ministre a été prudent… Surprise : il ne se rend pas dans une école primaire mais au lycée Jean Moulin. Une vingtaine de militants et de jeunes communistes l’attendent. Ils discutent avec plusieurs centaines de lycéens. Le ministre tarde… Les communistes obtiennent d’être reçus par l’assistante du ministre Vincent Peillon.


   La rencontre se déroule à la mairie. Communistes et jeunes communistes expriment les colères, les espoirs, les suggestions de la population :

 

Pourquoi tant de précipitation à modifier les rythmes scolaires? 

N’aurait-il pas été plus efficace de prendre du temps pour que les familles et les associations sportives ou d’éducation populaire soient vraiment actrices de cette transformation nécessaire ?

N’était-ce pas un moyen de les respecter, de leur redonner goût à la vie publique et de les traiter en citoyens ?

Pourquoi les écoles privées de Roubaix ne sont-elles pas obligées de mettre en place la même réforme que les écoles publiques ?

Pourquoi le ministre ne met-il pas le paquet dans une ville comme Roubaix pour favoriser l’ouverture des maternelles dès l’âge de deux ans, pour donner plus de moyens afin de combattre retards, échecs et décrochage scolaire ?


   Enseignants et personnels municipaux travaillant dans les écoles font preuve d’un dévouement exemplaire. Ils sont souvent exaspérés d’être traités avec peu d’égards. Grâce à leur travail, à leur engagement, il existe des établissements d’excellence à Roubaix, entre autres l’ENSAIT et l’ESAAT. Mais pourquoi de bons élèves roubaisiens voient-ils leur dossier d’entrée refusé dans ces écoles ? Ne serait-il pas temps de favoriser les efforts de la jeunesse de notre ville ?


   De nouvelles filières devraient être créées : par exemple, dans le cadre du CETI (Centre Européen des Textiles Innovants), les communistes roubaisiens ont pris contact avec Monsieur Bertrand Pericaud, président de la commission du développement économique au Conseil Régional. Nous voulons que ce laboratoire performant serve de point d’appui à la ré-industrialisation du versant nord-est de l’agglomération. Pour créer des PME, il faut dès à présent développer des formations dans cette branche industrielle.


   Les jeunes communistes, eux, signalent la précarité dans laquelle vit la jeunesse de notre département, les difficultés pour se loger quand on est étudiant, en particulier à Roubaix où les marchands de sommeil sont nombreux. Ils soulignent les combats qu’ils ont dû mener pour obtenir des enseignants, maintenir des filières, dédoubler des classes dans de nombreux lycées.


Une injustice les marque profondément : les propositions gouvernementales sur les retraites. Les études sont de plus en plus longues, car il faut être qualifié… A quel âge prendront-ils la retraite ? A soixante-dix ans ou plus puisque les années d’étude ne seront pas prises en compte ? Ils expliquent qu’ils seront nombreux sur le pavé le 10 septembre. 
   Aucune réelle réponse…

 En fait, face aux pressions du MEDEF et de la droite, il est clair que seule la mobilisation des travailleurs permettra la réalisation des promesses de 2012. 

Camille Lihouck, responsable départementale des jeunesses communistes
Eric Mouveaux et Pierre Outteryck, responsables de la cellule communiste de Roubaix

Repost 0
Published by PCF Agglo Roubaisienne - dans Politique Roubaix
commenter cet article
1 septembre 2013 7 01 /09 /septembre /2013 10:19
Rentrée scolaire : Le PCF S'exprime !
Repost 0
Published by PCF Agglo Roubaisienne - dans Politique Roubaix
commenter cet article