Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : PCF Section de Roubaix
  • PCF Section de Roubaix
  • : Des infos politiques locales et nationales
  • Contact

Recherche

Visiteurs

14 janvier 2007 7 14 /01 /janvier /2007 15:45
A-t’on conscience des dangers de l’automédication ?

Elue régionale et membre de la Commission « Santé », je ne peux que m'indigner face au souhait de notre gouvernement d'inciter les Français à l'automédication. Les élus de notre République ont-ils réellement conscience des dangers qu'ils veulent faire prendre à nos concitoyens ?

Les conséquences de cette pratique sont nombreuses :
-    Retard de diagnostic,
-    Méconnaissance des effets secondaires,
-    Interaction avec un traitement en cours,
-    Erreur de posologie, surdosage,
-    Toxicité méconnue,
-    Allergie potentielle,
-    Aggravation sournoise d'un état de départ peu grave.
Quiconque ne peut s'improviser médecin !

Sous prétexte de développer le marché de l'automédication, les Français seront de nouveau les victimes d'un déremboursement de médicaments. Cette initiative fait suite à un rapport commandé par Xavier Bertrand, ministre de la Santé. Une fois de plus, notre gouvernement méprise les Français qu'ils jugent comme des privilégiés irresponsables abusant de la Sécurité Sociale et donc responsables de son déficit !

A l'heure où l'on nous oblige à aller voir notre médecin traitant pour se rendre chez un spécialiste (ce qui, je rappelle, implique deux visites au lieu d'une si nous nous y rendions directement, ... cherchez l'erreur !) nous serons désormais autorisés à acheter directement des médicaments en pharmacie sans passer cette fois ci par la case médecin, et donc sans remboursement. L'automédication sera donc la prise en charge par le patient à la place de
l'assurance-maladie.
82 produits se sont déjà vus suspendre de remboursement en 2003, et ils étaient 156 fin 2006, avec pour conséquence la flambée de leurs prix jusqu'à 400% en pharmacie, ceci bien évidemment à la grande satisfaction des laboratoires pharmaceutiques.

Les mesures préconisées par ce rapport s'accompagnent de la liberté des prix sur les médicaments dits «innovants», et de la hausse de tarifs accordés aux médecins libéraux ainsi que de nouvelles possibilités de dépassements d'honoraires, de la fermeture de services dans les hôpitaux publics, de l'ouverture de véritables boulevards dédiés à l'hospitalisation privée à but lucratif, de l'exonération de charges patronales.

Dans notre région, le constat en matière de santé est déjà affligeant. Lanterne rouge pour l'espérance de vie, surmortalité pour les maladies cardio-vasculaires et les cancers, l'habitant du Nord/Pas-de-Calais « consomme» déjà beaucoup moins de soins que la situation l'exigerait au regard de son état sanitaire. Cette situation gravissime en matière de santé se conjugue à des réalités socio-économiques difficiles qui se dégradent quotidiennement.
Ce système ultra-libéral que les français ont sorti par la grande porte lors du référendum sur la constitution européenne revient malheureusement par la fenêtre. Nous devons sortir du carcan de la logique comptable qui fait de la santé une simple marchandise. Les dépenses de santé doivent répondre aux besoins de la population et non pas être soumises aux mannes financières comme le gouvernement UMP.
Françoise Thilliez
Conseillère Régionale (PCF)
Membre de la Commission Santé.
Repost 0
Published by Françoise Thilliez - dans Politique - Santé
commenter cet article