Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : PCF Section de Roubaix
  • PCF Section de Roubaix
  • : Des infos politiques locales et nationales
  • Contact

Recherche

Visiteurs

29 mars 2007 4 29 /03 /mars /2007 10:53

Notre Camarade Michel Ghesquiére, Militant de longue date nous a quitté cette semaine.

Nous adressons nos condoléances fraternelles à Marie thérése, son épouse et à toute sa famille.

HOMMAGE PAR PIERRE CHARRET AUX OBSEQUES DE MICHEL GHESQUIERE le 27 Mars 2007

"Au nom de la Section du PCF, de son Amicale des Vétérans et de ses nombreux amis, je viens rendre hommage à notre regretté Camarade Michel.
Avec lui disparaît un des derniers témoins de la tragédie de 1940 où nos généraux furent  incapables d’arrêter l’invasion hitlérienne et où Pétain et son gouvernement capitulèrent, livrant près de 2 millions de soldats français à l’envahisseur.
Michel, le jeune ouvrier tisserand était de ceux qu’on allait emmener en captivité en Allemagne. Ils ne savaient pas qu’ils y passeraient 5 longues années.
Une dure captivité attendait Michel. Après une tentative d’évasion, c’est à la terrible prison de Rawa-Ruska qu’il va être interné.
Avec ses compagnons, ils attendront longtemps le débarquement allié espéré mis qui n’arrivera qu’en 1944 alors qu’approche l’armée rouge libératrice.
A son retour en 1945 il trouvera une région dévastée où il faudra, dans les difficultés, refaire sa vie. Il adhère au PCF qui anime alors l’effort de reconstruction de la France avec ses ministres récemment libérés aussi des prisons et des camps hitlériens.
Pendant de longues années, Michel vendra chaque matin « LIBERTE ». Et lorsqu’il travaillera à la CIMA, il restera avec ses camarades, chaque dimanche, diffuseur de la presse communiste, toujours en contact de la population ouvrière de Croix qui l’élira au Conseil Municipal reconnaissant son dévouement désintéressé.
Tout en élevant avec affection, avec Marie-Thérèse, ses 5 enfants, il poursuivra son activité militante jusque dans ses années de retraites et il participait récemment encore aux réunions de son parti.

Après tant d’épreuves, il restait confiant dans son idéal.

L’évocation d’une existence si semblable à celle de toute une génération de travailleurs exploités par des patrons qui ferment aujourd’hui les usines et mettent à l’abri leurs fortunes à l’étranger, nous confirme quant à  nous dans notre volonté de poursuivre ton combat, Michel, pour une société plus juste, fraternelle et pacifique.
Avec la jeunesse à qui il appartient maintenant de reprendre ce flambeau, la détermination dans la récente lutte qui mit le CPE montre que nous avons raison de lui faire confiance.
Elle n’acceptera pas cet avenir bouché, de précarités, de bas salaires, de chômage, qui la prive des moyens de fonder une famille, cette société de  plus en plus autoritaire qui bafoue les libertés démocratiques et détruit les acquis sociaux.
C’est sur cet espoir, Michel, que nous t’adressons ce dernier adieu et présentons à Marie-Thérèse, ta courageuse compagne, ainsi qu’à tes enfants et à toute ta famille, nos condoléances les plus fraternelles."


Repost 0
Published by Provost Francis - dans Croix - Wasquehal
commenter cet article
18 mars 2007 7 18 /03 /mars /2007 10:46
Conseil Municipal du 17 mars 2007)
Au nom de l'opposition, Francis Provost, Conseiller Municipal Communiste a fait l'intervention suivante lors du débat concernant les orientations Budgétaires :
Monsieur le député-maire, Mesdames messieurs les conseillers,

Comme chaque année, nous abordons dans notre Conseil Municipal une délibération qui devrait être importante. Elle devrait faire l’objet d’informations précises sur un certain nombre de points afin de permettre la bonne compréhension des éléments évoqués par les uns ou les autres.

Si le contenu des débats n’est pas précisé de façon formelle par les textes, des recommandations existent ; je n’en citerais que quelques-unes.
Dans certaines publications officielles, nous pouvons lire :
 À l’occasion du débat un rapport d’orientation budgétaire est établi, les exécutifs locaux y présentent différentes informations pouvant servir de base à la discussion, avec par exemple:
➢    Des données sur le contexte budgétaire comme :
-    L’environnement économique local et national,
-    Le contexte financier,
-    Les orientations budgétaires de l’Etat ou d’autres collectivités, concernant le secteur public local et l’impact sur la collectivité …
➢    Et aussi une analyse de la situation financière de la collectivité comme :
-    L’évolution des principaux postes budgétaires,
-    Les marges de manœuvres (l’épargne, la fiscalité, l’endettement),
-    Les modes de financement des dépenses d‘investissement,
-    La présentation consolidée des résultats afférents au dernier exercice connu, (même si ceux-ci n’ont pas encore été validés par le vote sur le budget administratif),
-    L’état du patrimoine, des emplois permanents …
➢    Et enfin les perspectives pour l’année à venir et la prévision pluriannuelle des investissements … cette liste n’étant pas exhaustive.

En ce qui nous concerne, dans ce Conseil Municipal de Wasquehal nous devons nous contenter de la délibération copiée - collée chaque année, qui précise :
➢    Les objectifs, c’est-à-dire :
Maintenir les orientations politiques de la commune en direction du désendettement en favorisant les investissements et le maintien d’une maîtrise des dépenses de fonctionnement,

➢    Et les paramètres de réalisation :
Augmenter la fiscalité d’un demi-point et emprunter à hauteur de 2 135 000 €.

C’est donc sur la base de ce rapport que nous devons échanger.

Il est clair que pour vous, Monsieur le Député – maire, cette délibération est un passage obligé, une corvée, voir une perte de temps puisque de toute façon vous ferez ce qu’il vous plaira au cours de cette année.

Si les observateurs de cette séance peuvent s’émouvoir de la médiocrité des débats, il est clair, pour nous, que cette médiocrité est générée par celle du document fourni pour la préparation de ce débat, par sa pauvreté, par son inconsistance.

Ceci dit, je ne vais pas reprendre tous les éléments que j’avais fournis pour le débat de 2006 sous forme d’un document argumenté et étayé car vous avez fait la démonstration que vous vous considérez comme seul détenteur de la vérité, de la science infuse.

J’aborderais cependant quelques points contenus dans votre délibération :

➢    Premier point : Maintenir les orientations en direction du désendettement, en empruntant à hauteur de 2 135 000 €, cela veut donc dire que sur l’exercice 2007 les annuités libérées sont supérieures à celles que va générer cet emprunt.
-    Question : quel sera le montant de l’annuité de cet emprunt et quel est le montant des annuités libérées ?

➢    Deuxième point : Tout en favorisant les investissements.
-    Question : de quelle nature sont ces investissements prévus en 2007 ?, à quels besoins répondent-ils ?

➢    Troisième point : le maintien d’une maîtrise de fonctionnement.
-    Question : en sachant que plus de la moitié du budget fonctionnement est consacrée aux charges de personnel, quels sont les axes d’actions qui vous permettront la maîtrise des dépenses de fonctionnement, sur quoi allez-vous peser pour atteindre cet objectif ?

➢    Quatrième point : augmenter les taux de fiscalité d’un demi-point.
-    Constat : La taxe d’habitation était à 31,87% en 2002, elle sera à 34,87 % en 2007 soit une augmentation de 9,41 % qui s’applique sur des bases ayant elles-mêmes augmenté de 8,79 %. La facture de la taxe d’habitation, à situation inchangée, aura augmenté de 29,76 %.
En ce qui concerne la taxe foncière sur le bâti, elle était à 28,44 % en 2002, elle sera à 31,44% en 2007. Son augmentation de 10,55% s’applique sur des bases ayant évolué de 8,71 %. La facture de cette taxe sur le foncier bâti, toujours à situation inchangée aura augmenté de 20,79 %.
Plus de 20 % sur le foncier bâti, près de 30% sur la taxe d’habitation, c’est surtout ce que les Wasquehaliennes et les Wasquehaliens retiendront de ces 5 dernières années.
-    Question : alors que la loi de finance prévoit un bouclier fiscal à 60 %, que certains candidats propose même de le passer à 50 % des revenus, incluant impôts sur le revenu, sur la fortune, impôt pour toutes les collectivités, visant ainsi à protéger les plus aisés, ceux qui peuvent aller vivre comme des nababs à l’étranger, ne trouvez-vous immoral, scandaleux de presser ses concitoyens qui n’ont rien des « rois du pétrole » comme des citrons pour pouvoir continuer à vivre au dessus de ses moyens ?
-    Envisagez-vous de réduire le train de vie de notre collectivité ?, de sortir des manifestations gratuites subventionnées par l’impôt de tous les Habitants mais ne servant que la passion ou le hobby de certains ?

-    Il ne suffit pas d’inscrire sur un blog : « Toute proposition faite par l’UDF est chiffrée et financée autrement que par l’augmentation du déficit. Les dépenses sont réorientées, des économies seront réalisées. » nous aurions aimé voir dans la présentation de la délibération : «  Nos propositions sont chiffrées et financées autrement que par l’augmentation de la fiscalité locale. Les dépenses sont réorientées et des économies dans tel ou tel domaine seront réalisées » .
-    Vous expliquez, toujours sur votre blog «  avoir refusé de voter le budget de l’Etat qui ne traduisait aucune maîtrise des dépenses publiques, aucune volonté de réduire l’endettement ou de baisser les prélèvements. ». Un constat s’impose : vous êtes beaucoup plus soucieux de la baisse des prélèvements sur les bénéfices des entreprises ou les contribuables les plus aisés que des ponctions sévères que vous imposez à nos concitoyens.
Que vous le vouliez ou non c’est cela le clivage droite / Gauche et à mon avis il n’est pas prêt de disparaître.


➢    Dernier point que je souhaiterais aborder, c’est celui du patrimoine communal en général et le foncier en particulier.
-    Depuis de nombreuses années nous avons souhaité disposer d’un état exhaustif du patrimoine communal, de son état, de son utilisation… etc.
Comme je l’avais déjà réitéré l’année dernière cela doit nous permettre d’avoir une vision d’ensemble de l’évolution du patrimoine.
-    J’insisterais plus particulièrement sur le patrimoine foncier non bâti et sur le patrimoine bâti à déclasser.
En effet comme j’ai eu l’occasion de vous l’exprimer par courrier, nous considérons qu’il y a un déséquilibre en défaveur du logement social dans les plans de constructions se réalisant sur notre commune.
J’ai proposé que soit mise à l’étude la faisabilité de créer un certain nombre de logements sociaux correspondant aux besoins des Gens modestes.
Le Directeur Général de CMH m’a indiqué qu’il favorisait la mixité sociale en implantant des logements dits « sociaux » à un prix tout à fait raisonnable, 300 000 €, dans une zone ou d’autres constructions sont accessibles pour la modique somme de 500 000 à 700 000 €.
Vous vous doutez bien que ce n’est pas ma conception de la mixité sociale ni même celle du logement social tel que nous en avons besoin dans notre commune.

➢    Je terminerais mon intervention par une remarque liée d’ailleurs au point que je viens d’évoquer.
Je suis amené à penser qu’à vos yeux, nous devons vraiment être nuls et incompétents et non dignes d’un intérêt quelconque.
Je dis cela car, toujours sur votre blog vous écrivez qu’il faut « rassembler toutes les compétences, d’où qu’elles viennent pourvu qu’elles aillent ensemble, de l’avant, sans complexe vers un avenir meilleur », et quand l’opposition pour des questions de notre niveau, vous saisit par courrier pour faire des propositions ou à minima de réfléchir à tel ou tel sujet, vous n’accusez même pas réception. Il y en a été de la sorte pour les réflexions concernant le budget 2006, concernant l’apprentissage et maintenant l’habitat social. J’en profite d’ailleurs pour remercier la presse d’avoir relayé dans leur quotidien l’intervention qui a été faite concernant ce sujet très sensible et donc important.
Même si je ne partage pas le contenu des réponses du directeur Général de CMH, je le remercie pour l’intérêt qu’il a apporté à un courrier qui ne lui était pas adressé, mais adressé au Député – Maire.  

Dire ce que l’on fait, c’est assez facile, mais faire ce que l’on dit pour certain c’est mission impossible.

Repost 0
Published by Provost Francis - dans Croix - Wasquehal
commenter cet article
25 février 2007 7 25 /02 /février /2007 18:33
Le 28 janvier Les Elus communistes de Wasquehal envoyaient un courrier au député Maire de Wasquehal concernant la construction de logements à Wasquehal

Monsieur Remignon, directeur général du Groupe CMH à répondu :


Le Directeur Général

Monsieur Francis PROVOST
Conseiller Municipal
Mairie de Wasquehal
1, rue Michelet
59290 WASQUEHAL

Villeneuve d'Ascq, le 9 février 2007

Monsieur,


Ayant pris connaissance par voie de presse de votre lettre ouverte à Monsieur Gérard Vignoble, je tiens à vous apporter quelques précisions au sujet de nos programmes de construction sur la ZAC du Grand Cottignies.

Cette opération, dont vous mettez en doute le caractère social, a précisément été conçue, à la demande de Monsieur le Maire, Président de la SWEM, afin de favoriser la mixité sociale.

En effet, la péréquation financière établie permet d'assurer une diversité entre locatif social, locatif non conventionné et accession à la propriété. Ainsi, 30 logements locatifs PLUS de grande qualité verront-ils le jour au cœur même de ce programme auquel ils sont pleinement intégrés. Cela représente plus de 25 % des habitations construites par notre Groupe sur cette zone, ce qui donne à cette opération toute sa dimension sociale.

Par ailleurs, dans la partie accession à la propriété nous proposerons 14 logements à moins de 300 000 €, soit en moyenne 2700 € par m2 habitable, ce qui, compte tenu dé la localisation de cette opération, représente un prix très raisonnable.

Notre objectif, à Wasquehal comme partout ailleurs, est de créer des quartiers où il fait bon vivre en proposant des produits diversifiés susceptibles de créer des équilibres de population favorables au bien-être de chacun. Notre intervention sur la ZAC du Grand Cottignies en est une très belle illustration.

La vocation de notre Groupe est de favoriser l'accès au logement de tous les ménages, et notamment des salariés les plus modestes, en nous appuyant non sur une logique de paupérisation croissante mais au contraire sur une dynamique positive seule à même de redonner à notre Région des perspectives de développement favorables à chacun.

Espérant vous avoir convaincu que nous remplissons bien, à Wasquehal comme ailleurs, notre mission d'intérêt collectif, je vous prie d'agréer, Monsieur, l'expression de mes salutations distinguées.
Philippe REMIGNON


Copie : M. VIGNOBLE - Mairie de Wasquehal
NORD ECLAIR

Ce courrier mérite bien une réponse ....

Monsieur Philippe REMINGON
Directeur Général
Groupe CMH
74 rue Jean Jaurès BP 10430
59664 Villeneuve d’Ascq
Monsieur le Directeur Général,

J’ai bien reçu votre réponse à mon intervention publique concernant la construction de logements sociaux sur notre commune de Wasquehal.
Je vous suis gré de l’intérêt que vous portez aux positions de l’élu communal que je suis et qui visiblement ne vit pas sur la même planète que vous. À moins que cela soit vous qui ne viviez pas dans le même monde que la grande majorité de nos concitoyens.

Vous terminez votre réponse en espérant « m’avoir convaincu que vous remplissiez bien votre mission d’intérêt général ».
Je suis au regret de vous dire que, si l’intérêt général c’est d’utiliser au mieux les fonds issus de l ‘épargne populaire, de combattre ces fléaux que sont, le manque crucial de logements sociaux, la lutte contre le logement insalubre, la spéculation immobilière en rendant accessible à notre population des logements sociaux de qualité, vous ne remplissez pas votre mission.

Vous vous satisfaisez du fait que sur le programme de construction du Grand Cottignies, 14 logements en accession à la propriété seront mis sur le marché à moins de 300 000 € !
Franchement, estimez vous vraiment que ces logements seront accessibles aux ménages constitués par « les salariés les plus modestes » comme vous le précisez dans votre réponse ?

Dans votre publicité internet il est proposé :
➢    10 logements TO4 de 255 000 à 310 000€
➢    23 logements TO5 de 308 000 à 415 000€
➢    06 logements TO6 de 457 000 à 495 000€

Persistez-vous à considérer qu’un seul de ces logements est accessible à un ménage de salarié modeste ?

Je vous invite à consulter quelques opérateurs financiers  qui accompagnent nos concitoyens dans les opérations d’accession à la propriété.
En ce qui me concerne, je l’ai fait auprès d’une banque sérieuse de bonne réputation.

➢    Si un ménage est constitué de deux salariés payés au SMIC, (ce qui est la grande majorité des salariés que vous qualifiez de plus modestes), ils ont un revenu mensuel maximum de 2 500 € , en prenant le pourcentage maximum d’engagement (33%), ils peuvent rembourser 800 € par mois , cela leur ouvre un prêt de 157 000 € permettant l’acquisition d’un bien de 152 000 €. Le TEG étant de 3,68 % .
Ce prêt est aussi soumis à une condition  importante par les temps qui courent : détenir un emploi stable ! Vous en conviendrez, cela élimine un bon nombre de salariés.

➢    Dans les mêmes conditions que ci-dessus, pour obtenir un prêt de 285 000 € il faut être en capacité de rembourser 1 450 € par mois donc avoir un revenu mensuel de 4 500 € .

Est-ce le cas des ménages de salariés que vous qualifiez de « plus modestes » ?

Certes, le quartier dans lequel seront construits ces logements est de haut de gamme. Les constructions sont donc directement impactées par cet environnement, mais est-ce le rôle d’un organisme dit de « logement social » de s’engager dans de telles opérations ?
 La « mixité sociale » que vous décrivez dans votre courrier n’a rien à voir avec la réponse aux réels besoins des gens modestes, payés au SMIC, à temps partiel imposé et autres contrats précaires, victimes de la financiarisation extrême de notre société.

Autre point que je souhaite soulever :

Mon courrier s’adressait d’abord au Maire de notre commune (qui d’ailleurs, contrairement à vous n’a pas daigné me répondre).
Je soulevais dans mon propos le déséquilibre flagrant sur notre commune entre les logements de haute facture et les logements sociaux.
J’ai donc soulevé la possibilité ouverte par « la loi Borloo » de répondre à certains besoins sociaux par la construction de maisons dites «  à 100 000 € » d’autant plus que la commune de Wasquehal dispose de terrains communaux qu’elle vend, chèrement, à des promoteurs immobiliers privés alors que ceux-ci pourrait avoir une toute autre utilisation sociale.

Je vous pose une question, Monsieur Remignon : votre organisme est-il partant pour  étudier la faisabilité de telles opérations ?
Si oui, je vous invite vivement à prendre contact avec notre Député Maire, qui se fera, j’en suis sûr après son intervention dans le journal Libération reprise sur son Blog, un devoir d’organiser une séance de travail sur cette question. Il va de soi que si je suis invité, je serais ravi de vous y rencontrer et de travailler avec vous à la mise en œuvre de solutions réellement  destinées aux ménages composés de salariés modestes, en difficultés ou victimes de délocalisations, de fermetures d’entreprises, en un mot de cette politique libérale qui fait tant de dêgats parmi les plus faibles et les plus vulnérables.

Je n’espère pas vous avoir convaincu de quoi que ce soit, mais simplement vous avoir sensibilisé aux dures réalités de notre monde qui privilégie la rentabilité financière aux bonheurs des femmes et des hommes qui par leur travail créent les richesses de ce Pays qui, rappelons-le est aussi le leur.

Recevez, Monsieur le Directeur Général, mes sincères salutations.

Francis Provost

Conseiller Municipal PCF de Wasquehal.


Repost 0
Published by Provost Francis - dans Croix - Wasquehal
commenter cet article
17 février 2007 6 17 /02 /février /2007 14:18
La Liberté d'expression sous haute surveillance à Wasquehal !

Dans le cadre de son expression dans le journal municipal de Wasquehal, l'opposition (PCF - PS),avait proposé cette article à paraître en Mars :

PARLER OU TRAVAILLER, IL FAUT CHOISIR…

Pour accueillir, accompagner, guider de nouvelles entreprises, quoi de plus naturel que de s’appuyer sur un service municipal de l’action économique dynamique ? C’est le cas dans toutes les villes qui se soucient de leur développement économique… sauf à Wasquehal !
Le Député Maire, vient de s’apercevoir qu’il avait « oublié » de doter notre ville d’un service de l’action économique … et ce, depuis 30 ans
Rassurons-nous : il compte réparer cet oubli très prochainement !
Pour reprendre la phrase d’un quotidien de presse locale : « Il était temps ! ».

Que penser également de ses déclarations, adressées par voie de presse il y a quelques semaines aux maires de Lille, Roubaix et Wattrelos ?
Est-ce une attitude responsable et digne, surtout de la fonction qui est la sienne, que de déclarer tout et son contraire, que d’inutilement invectiver des adversaires politiques avec qui il ne veut pas débattre à la Communauté urbaine ?
Parler, faire des déclarations intempestives, il sait faire ! Mais se mettre autour d’une table pour travailler efficacement, c’est autre chose… !
A notre époque, vu les problèmes de notre agglomération, on peut attendre d’un homme politique autre chose que des « dérapages » verbaux à répétition.
Mieux vaudrait, pour que Wasquehal soit écoutée et respectée, que le Député Maire travaille vraiment ses dossiers dans le cadre de l’intérêt général.
– Autre exemple – La délocalisation d’une partie de l’entreprise Pennel Automotive de Roubaix à Mouscron !
Les Maires de Roubaix et de Wattrelos s’en sont expliqué :
Tout a été fait pour proposer à l’investisseur d’autres solutions de développement dans la Communauté urbaine. Mais, la décision d’investir était faussée par la volonté du groupe de se rapprocher de son autre usine à Mouscron, là où il disposait de terrains lui appartenant…
Alors, plutôt que de dénigrer, il faut que le Maire écoute, comprenne, soutienne les salariés, et que le Député fasse tout, auprès de ses amis politiques du Gouvernement pour que nos villes aient les moyens d’être compétitives et attractives.

Les salariés des entreprises qui ont mis la clé sous la porte ces dernières années ne se souviennent pas tous, loin s’en faut ni l’avoir vu, ni même de son soutien !

Francis Provost, Eliane Roussel (PCF) Dominique Ryckeweart (PS)

Le service de la "censure Vignobloise"  ayant trouvé ce premier article innaceptable, nous avons proposé ce deuxième article à paraître :

Mise au « POING » !

Depuis septembre 2005, l’opposition peut s’exprimer dans le Wasquehalien dans cette « Tribune Expression de l’opposition ».

En cette période politique intense et importante, Vous attendez de notre part des critiques, des analyses et des propositions quant à la gestion de la Commune.
Vous serez déçus car notre droit d’expression et sous contrôle :
➢    Pas le droit de critiquer la gestion ou les comportements,
➢    Pas le droit d’émettre un avis contradictoire à ce qui se décide et se fait dans notre  commune … La sanction tombe aussi vite ! Exemple notre article proposé pour ce mois d’abordait :
- Le service de l’action économique qui n’existe pas dans notre commune,
- Certaines déclarations dans la presse à l’encontre des Maires des communes avoisinantes,
- Certains comportements négatifs ….

Nos propos ne concernaient que les responsabilités liées à un mandat politique, rien de diffamatoire, aucune attaque personnelle … résultat :

message reçu  « À propos de la tribune, le règlement intérieur précise "...ni attaque directe d'un élu quel qu'il soit". Pourriez-vous reconsidérer votre article qui cette fois, semble très éloigné du règlement intérieur... »

Il ne nous reste qu’à vous parler de la pluie, du beau temps donc des arcs-en-ciel, donc de certaines couleurs, l’orange par exemple :

La commune a doté les quartiers de colonnes d’affichage libre.
Vous pensez certainement : C’est très démocratique, cela permet librement et légalement à chacun de s’exprimer par voie d’affiches … et bien non à Wasquehal ces colonnes n’acceptent que l’orange !
Si vous y collez une affiche rouge ou rose, comme par enchantement quelques heures (ou minutes) après elle a disparu, ne restent que 3 lettres blanches sur fond orange.
En réalité ces colonnes ne sont dédiées qu’à un Parti.
Nous proposons donc soit :
➢    D’en installer réservées à l’opposition,
➢    Soit de les démonter….
A Wasquehal comme partout, la Démocratie cela doit être le respect des AUTRES, de leurs idées et de leurs expressions.
Puisque nous ne pouvons nous exprimer librement retrouvez nous sur :

➢    http://pcf-agglo-roubaix.over-blog.com/

➢    http://www.socialistesdewasquehal.com/

Francis Provost, Eliane Roussel (PCF)  Dominique Ryckeweart (PS)

Repost 0
Published by Provost Francis - dans Croix - Wasquehal
commenter cet article
28 janvier 2007 7 28 /01 /janvier /2007 14:59
Lettre au Député Maire Gérard Vignoble


Monsieur le Député – Maire,

L’évolution de l’habitat dans notre Commune de Wasquehal me conduit à vous livrer quelques remarques.

Depuis plusieurs années la Commune connaît une phase importante de développement de l’habitat. Sur le fond, c’est une bonne chose pour le développement de Wasquehal, mais une analyse attentive de la nature des constructions réalisées, en cours de réalisation ou projetées dénote un réel déséquilibre.

En effet, il est clair que la Commune s’est tournée vers le logement de « haut de gamme », voire de » très haut de gamme ».

Il suffit pour s’en convaincre de s’arrêter sur les réalisations de ces quelques dernières années et sur celles qui sont en cours.

➢    Les immeubles ayant été construits à l’emplacement des terrains de football rue Delerue, sont de très haut de gamme, le « moins cher » des plus petits appartements dépassait les 200 000 €,
➢    Les maisons construites récemment rue de Marcq sont aussi des maisons de haut de gamme …

Quant aux réalisations en cours, les publicités présentant ces réalisations sont explicites :

➢    Les Jardins du Château Blanc sont « offerts » à partir de 200 000 € pour un appartement de 3 pièces ou 225 000 € pour un 4 pièces.
➢    Les Jardins du Triez offrent des maisons de 520 000 € à 750 000 €,
➢    Les Appartements du « Haut du Cottignies » ou les maisons du « Clos des Bleuets » sont aussi dans la même gamme.
➢    Même les maisons des « Hauts du Triez » réalisées par Habitat Flandre du groupe CMH (organisme à vocation sociale), sont mises sur le marché dans une fourchette de 260 000 € à 500 000 € … Vous conviendrez avec moi que ce type de logement n’a de social que son appellation !

De plus, bon nombre de ces réalisations répondent d’abord aux besoins d’investisseurs particuliers qui voient dans la spéculation immobilière un moyen rapide de faire fructifier leur capital.
De façon plus générale, ces opérations servent surtout les officines des promoteurs qui doivent réaliser des bénéfices très importants sur ces opérations.

Je suis bien conscient que cette « clientèle » a des besoins et qu’il faut y répondre.

Je considère toutefois que l’offre de logements ne peut se faire que pour cette catégorie sociale là au détriment, au préjudice de celles et ceux qui ont des besoins de réels logements sociaux modernes, confortables et surtout abordables.

Notre commune va connaître dans les années à venir de grandes transformations qui seront porteuses de créations de logements.
Vous avez d’ailleurs présenté récemment au Capreau, votre  projet de construction de logements au square Pompidou qui s’ajoute à celui de la rue Louise Michel.

N’est-il pas temps de penser vraiment à celles et ceux qui, ayant des revenus modestes, aspirent aussi et à juste titre à pouvoir accéder à la propriété ?

N’est-il pas temps, sur des terrains appartenant à la commune (comme le terrain en bout du square Pompidou), d’envisager du vrai logement social ?

Je propose l’examen sérieux et constructif du dispositif « Maisons à 100 000 € » en vigueur depuis fin 2005.

Je suis bien évidemment à votre entière disposition afin de creuser ce dossier.

Je terminerais mon courrier par un extrait de la présentation du rapport parlementaire concernant la « Prévention des expulsions locatives …
… Des moyens considérables sont déployés en faveur de l’aide au logement sans que cela produise les résultats que l’on devrait en obtenir au regard des actions conduites tant par les pouvoirs publics que par les associations ».


Je suis certain que la collectivité Wasquehalienne peut assumer un rôle majeur et efficace dans ce domaine en s’en donnant les moyens politiques.
Si la rue de Wasquehal que vous envisagez de nommer « Rue Abbé Pierre » desservait un lotissement destiné à l’accession à la propriété de gens modestes, c’est toute notre collectivité qui en serait fière.
Dans l’attente, veuillez recevoir, Monsieur le Député – Maire, mes salutations respectueuses.

Pour le groupe communiste
Au Conseil Municipal
Francis PROVOST



« À propos des positions adoptées début janvier 2007 par le gouvernement sur le droit au logement opposable, j'estime que si c'est une avancée considérable dont on ne peut que se réjouir, un immense travail reste néanmoins à accomplir pour :
- Déterminer l'autorité à qui l'Etat déléguera la responsabilité de l'application de ce droit.
- Augmenter l'offre de logements disponibles sans laquelle ce nouveau droit ne servira à rien. »
Blog de Gérard Vignoble le 25 janvier 2007.
Repost 0
Published by Provost Francis - dans Croix - Wasquehal
commenter cet article
9 décembre 2006 6 09 /12 /décembre /2006 15:11
Courrier à Nord Eclair concernant l'article de Gérard Vignoble sur la vie économique

Monsieur,

Dans l’édition de Roubaix du 9 décembre 2006, j’ai lu avec grande attention l’article :
« Vie Economique – Pennel : le Député est dépité ».

Les Habitants de la 8ème circonscription n’ont vraiment pas beaucoup de chance. C’est un Député isolé, sans réseau de communication, ne lisant pas la presse locale, ne sachant pas ce qui se passe sur le territoire de l’agglomération roubaisienne qui a été élu en 2002.

Il est vrai qu’être à l’Assemblée Nationale, être dans les structures de l’UDF, être (un peu) dans sa commune, assurer une présence aux inaugurations,  aux réunions de quartiers, aux matchs de football de son équipe « fanion » cogiter sur l’évolution de la zone « Vignobland » au grand cottignies, la restructuration du parc Pompidou, … ne laisse pas beaucoup de disponibilité pour assumer un mandat efficace dans une circonscription dont une partie des Habitants souffrent particulièrement de la casse de l’emploi.
Dans le cadre du cri d’alarme que les Elus Communistes poussent depuis de nombreux mois sur la situation de l’emploi dans nos communes, la section du Parti Communiste Français  de l’Agglomération Roubaisienne invite les Salariés dont l’emploi est menacé, dont l’entreprise subit des restructurations ainsi que tous ceux et celles qui ont été victimes des délocalisations, des fermetures d’établissements, de suppressions de postes … à s’adresser directement au Député Gérard Vignoble dans ses permanences (quand il y en a), dans sa Mairie à Wasquehal (quand il est là), car LUI, il a les solutions, il suffit pour lui d’être informé suffisamment tôt.
Nous préconisons même de le saisir avant que les événements dramatiques se déroulent car qui peut dire aujourd’hui : « Cela ne m’arrivera pas ! ».

Dans ces conditions, il ne pourra plus dire : « Ce n’est pas de ma faute, c’est celle du Maire de Roubaix, du Maire de Wattrelos, de Lille Métropole Communauté Urbaine … ».
Plutôt que de s’en prendre à ses adversaires locaux et de régler ses « propres » comptes, il ferait bien mieux de s’en prendre à ceux qui sont à l’origine de tous ces désastres sociaux et économiques tels que le MEDEF et ses Valets de droite que sont les Elus de l’UMP et quand cela les arrangent les Elus de l’UDF.

Et en 2007, pour pouvoir compter sur un Député efficace, présent, proche des gens qui souffrent, il faudra, à coup sûr changer de bulletin de vote et porter à l’Assemblée Nationale un Représentant du Peuple déterminé à combattre cette politique libérale dévastatrice.


Pour la section PCF de
l’Agglomération Roubaisienne,
Cellule de Croix -  Wasquehal
Francis Provost
Repost 0
Published by Provost Francis - dans Croix - Wasquehal
commenter cet article
26 septembre 2006 2 26 /09 /septembre /2006 15:13
Courrier à Nord Eclair concernant l'achat par
Wasquehal de tableaux.

Monsieur le Rédacteur en chef,

Suite à l’article, concernant la vente aux enchères de tableaux de Rémy Cogghe, paru dans l’édition du 26 septembre, je vous prie de trouver ci-joint le communiqué suivant :

Quand les rêves du Député - Maire déplument les Wasquehaliens !

La « ville de Gérard Vignoble » a barré la route au conservateur du musée La Piscine de Roubaix ... dans quel but ?
➢    Pour enrichir le musée de Wasquehal qui n’existe pas ?
➢    Ou pour, tout simplement faire barrage à la ville de Roubaix ?

Connaissant les animosités que développe le Député – Maire de Wasquehal envers son homologue Roubaisien c’est certainement la deuxième solution qui doit être envisagée.

Si le Député – Maire de Wasquehal est un passionné d’art en général et de peinture en particulier, il faut reconnaître que quand cela n’est pas avec son argent personnel, c’est beaucoup plus accessible !

Acheter 29 700 €, 3 œuvres estimées à 13 000 € soit plus du double de leur valeur, avec l’argent des contribuables n’est pas faire preuve de grande rigueur dans la gestion municipale, mais contrarier M. Vandierendonck n’a pas de prix !
Est-ce pour financer ce genre d’opérations de prestige stériles que la Majorité de Droite Wasquehalienne a voté une augmentation de 5% des impôts locaux 2006 par rapport à ceux de 2005 ?

Encore une dépense et un « rêve » qui n’ont fait l’objet d’aucune information, d’aucun débat.
En tant que Conseiller Municipal, je serais curieux de connaître dans quel poste budgétaire vont apparaître ces dépenses … Peut-être au code 6536 : Frais de représentation du Maire ?

Avec ces 29 700 €, la Commune aurait pu installer les chicanes dont j’ai proposé la pose aux entrées de la rue Maxence Van der meersch ainsi que les ralentisseurs afin que les automobilistes soient contraints à ralentir, apportant ainsi plus de sécurité dans ce groupe de logements qui en a réellement besoin !

Rêver c’est bien, s’occuper efficacement des Habitants de sa Commune c’est MIEUX !

Pour le groupe communiste du
Conseil Municipal de Wasquehal
Francis Provost
Repost 0
Published by Provost Francis - dans Croix - Wasquehal
commenter cet article
10 septembre 2006 7 10 /09 /septembre /2006 15:18
Courrier à Nord Eclair concernant l'entente sportive de Wasquehal

Monsieur le Rédacteur en chef,
Rubrique « Clic-Clac »

La rubrique « clic-clac » de votre quotidien est très intéressante car elle permet, entre autres, de connaître l’avis de nos concitoyens sur un bon nombre de sujets et quand un échange s’instaure, cela enrichit encore plus l’exercice de la démocratie directe.

La position d’un lecteur concernant « l’Entente sportive de Wasquehal » et la réponse de Madame Colette Descamps, Conseillère déléguée aux sports, ont retenu toute mon attention.

Au risque d’alimenter la polémique mais avec la réelle volonté de « parler vrai », je souhaiterais ajouter quelques éléments que Madame Colette Descamps a omis.

Il est utile que les lecteurs sachent que la Municipalité de Wasquehal, dans sa dotation financière aux associations accorde deux subventions distinctes concernant l’entente sportive. Je regrette d’ailleurs que Madame Descamps ne fasse  cette nécessaire différence dans sa réponse.

Pour l’exercice 2006, la subvention votée en Mars concernant « l ‘Entente Sportive de Wasquehal »,  club qui s’occupe de façon très efficace des  465 Jeunes, est de 98 445 € .

Celle votée à « la Société d’Economie Mixte de l’Entente » qui concerne l’équipe dite « fanion » dans le club tout au moins, est de 128 000 €, (plus que celle de la Maison des Jeunes et de la culture).

Le 30 mars 2006, lors de l’examen de ces subventions par le Conseil Municipal, nous avons proposé le croisement de ces deux subventions afin de prioriser les moyens dédiés aux Jeunes. Cette proposition ne coûtait pas un euro supplémentaire à la Commune et aurait marqué une réelle volonté politique de prioriser la jeunesse et le sport de masse plutôt qu’un « fanion » de plus en plus en berne.

Cette proposition a été rejetée par notre Député-Maire qui reste surtout « passionné » par  l’image extérieure de Wasquehal.
Nous considérons que des actions soutenues en direction des Jeunes positiveraient bien mieux l’image de Wasquehal que les articles dans la rubrique « sport local » qui parlent  malheureusement , bien souvent de Wasquehal pour relater des défaites.

Pour le groupe communiste
du Conseil Municipal de Wasquehal
Francis Provost
Repost 0
Published by Provost Francis - dans Croix - Wasquehal
commenter cet article