Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : PCF Section de Roubaix
  • PCF Section de Roubaix
  • : Des infos politiques locales et nationales
  • Contact

Recherche

Visiteurs

2 novembre 2016 3 02 /11 /novembre /2016 18:36

Chers amis, chers camarades,
Samedi 19 novembre 2016,  les communistes roubaisiens vous invitent à leur grande fête du journal « Liberté-Hebdo ».
Cette fête aura lieu dans la salle Richard Lejeune, 21 rue d'Anzin à Roubaix:
Comme l'an dernier, cette fête débutera samedi à 15h00.
Nous vous proposons de la musique, des débats politiques (Quel accueil pour les migrants ?),
un théâtre forum, ...
Nous comptons sur la participation des associations et organisations amies et militantes traditionnellement présentes, ainsi que des associations locales, qui pourront vous présenter leurs activités, leurs combats.
A l'entrée de la salle on demande une participation de 2€.
Les tickets sont également une souscription (on peut en prendre plusieurs), même si on ne peut pas venir, et donnent droit au tirage d'une tombola.
Ces tickets sont disponibles auprès des militants, dès maintenant, et à l'espace Éluard 183, grande rue à Roubaix
Le repas (10€) en soirée peut être réservé dès maintenant.
Invitez vos amis !
À  bientôt

SAMEDI 19 NOVEMBRE FETE DU PCF À ROUBAIX
Published by PCF Agglo Roubaisienne
commenter cet article
23 septembre 2016 5 23 /09 /septembre /2016 11:07

À Wasquehal : des suppressions massives d'emploi (1 emploi sur 2) chez Movitex, spécialiste de l'’habillement des seniors

Movitex est la maison mère du catalogue pour seniors Daxon et de Balsamik, la marque rajeunie que l’'entreprise a lancée en 2012. Depuis des mois, la rumeur enflait d'’une restructuration sévère : on redoutait jusqu’à 150 suppressions de postes et même la vente de la marque Balsamik. D'après le patron, il fallait supprimer des postes chez Movitex pour tenter de redresser les comptes. Les chiffres qui circulaient du côté de Wasquehal oscillaient entre 120 et 150 personnes (165 aujourd’hui), dans une entreprise qui, il y a deux ans à peine, comptait 400 salariés et qui n’'en aurait déjà plus que 330. Depuis, beaucoup de départs ont eu lieu, mais pas tous dans le cadre d'’un "plan de sauvegarde de l’'emploi", qui devrait être un cadre plus protecteur pour les salariés.

2014 : Comme La Redoute, Movitex est sur la liste des entreprises dont le groupe Kéring (le groupe de luxe de François-Henri Pinault) veut se débarrasser pour délocaliser ou liquider cette activité.

Nous sommes encore une fois dans un contexte ou les grands groupes financiers agissent comme bon leur semble pour accroître au maximum leurs profits, sans aucun scrupule et aucune considération ni pour leurs salariés et leur famille, leurs conditions de subsistance ni sur l'économie régionale, dont le contexte leur est totalement indifférent.

Sans s'accrocher obstinément à des activités qui sont (peut-être) techniquement périmées, il faut imposer aux entreprises de développer et d'adapter leur activité afin d'assurer à leurs salariés un maintien de leur emploi et une formation adaptée leur permettant de continuer à travailler sur place, évitant ainsi l'appauvrissement de la population et de nos quartiers.

Il faut que les élus et collectivités locales (commune, communauté urbaine, département, région, état) jouent réellement leur rôle de protection de toute la population, en travaillant au développement de l'activité et donc des emplois pour tous.

Ce n'est pas le cas pour le moment. Les timides interventions (opportunistes et pas spontanées) de quelques élus pour seulement améliorer (provisoirement) le sort des licenciés ne suffiront pas à sauver nos communes du chômage, de la misère et de la désespérance.

Il nous faut pour cela un gouvernement qui prenne la main sur la finance et les grandes entreprises au lieu d'en être le servile représentant.

Là encore, notre population est victime des traîtés européens et de nos gouvernements successifs qui les ont inspirés et signés, permettant les délocalisations et laissant tous les droits aux grandes entreprises et à la finance.

La désindustrialisation de notre pays, avec la perte d'emplois, de savoir-faire, de richesses, la démolition des services publics est une catastrophe pour 99% de la population.

Seule une politique attentive au bien être de tous les citoyens, et à leur écoute, et résolue à reprendre en main la maîtrise de l'économie avec une véritable stratégie industrielle pourra assurer l'avenir de notre pays.

Published by PCF Agglo Roubaisienne - dans L'Emploi dans l'Agglo Roubaisienne
commenter cet article
23 septembre 2016 5 23 /09 /septembre /2016 10:46
Comment la facture scolaire d’une mère de deux enfants scolarisés à Roubaix a explosé en 2015-16

(Publié le 21/09/2016 dans Nord-Eclair)

Parce qu’elle travaille la journée, Élisabeth Valot (ici avec le militant communiste Eric Mouveaux), mère célibataire de deux enfants, a vu sa facture scolaire exploser en 2014-2015. La nouvelle facturation des TAP en est en partie responsable.

Augmentation du tarif des cantines, nouvelle facturation des activités périscolaires, les parents d’élèves craignaient de voir leur facture scolaire exploser en 2015-2016. Qu’en est-il réellement?
Élisabeth Valot, salariée chez Pôle emploi et mère célibataire de deux enfants, a payé 2 875,15 euros de frais de scolarité dont 543 euros pour les seuls TAP.

À la fin de l’année scolaire 2014-2015, la décision impopulaire avait suscité l’émoi de nombreux parents d’élèves. Deux ans après la mise en application de la réforme des rythmes scolaires, la ville de Roubaix allait facturer à la rentrée suivante les ALSH 15 h 15, autrement dit des Temps d’activités périscolaires. Cela s’ajoutait à une augmentation significative du tarif des cantines.

La mesure, votée en catimini, a fini par se voir et de nombreux parents ont signé des pétitions réclamant le maintien de la gratuité des TAP. La mairie arguait alors qu’elle n’avait pas le choix : le coût de la réforme étant trop lourd à porter par la seule municipalité, elle se devait de demander une participation financière aux parents. Ceux qui travaillent risquaient de fait d’en faire les frais.

Certains avaient alors exprimé leur colère en conseil municipal, juste avant les vacances scolaires de l’été 2015. Parmi eux, la militante du Parti communiste, Élisabeth Valot. Il faut dire que cette mère célibataire de deux enfants est directement concernée par la mesure. Conseillère Pôle emploi, elle est contrainte d’inscrire ses enfants tous les jours aux TAP ainsi qu’à la cantine et à l’ensemble des services de garderie. Elle avait à l’époque remis une pétition au maire avec 1 800 signatures. Une autre avait été déposée par des parents de l’école Edouard-Vaillant.

La mairie a bien proposé un changement d’horaires cet hiver, refusé par les conseils d’école. Sur les TAP, la ville n’a pas reculé, contrairement à Tourcoing où la mairie a fini par revenir à la gratuité des TAP. Et la mobilisation s’est finalement essoufflée. Reste qu’au moment de faire les comptes sur une année, la facture reste comme prévu salée. Un an après la mise en place, Élisabeth Valot a ainsi payé 2 875,15 euros en frais de scolarité en 2015-2016, contre un peu moins de 900 euros l’année précédente. Cette augmentation très significative n’est néanmoins pas seulement le fait de la nouvelle facturation des TAP (lire ci-dessous). Cette mesure y a tout de même largement contribué.

Pourquoi ça augmente autant ?
Si la facture d’Élisabeth Valot a augmenté de 220 % en 2015-2016 par rapport à l’année scolaire précédente, c’est en partie en raison de la nouvelle tarification des Temps d’activité périscolaire. Ça n’est néanmoins pas la seule cause d’une facture globale qui s’élève à 2 875,15 euros pour deux enfants scolarisés en maternelle et en primaire contre un peu moins de 900 euros auparavant.

En 2015-2016, la nouvelle tarification des TAP lui a coûté 543 euros. Une dépense nouvelle puisqu’ils étaient jusque-là gratuits et réservés aux seuls enfants des parents qui travaillent. La deuxième raison a trait à son changement de quotient familial sur lequel s’appuie la ville pour établir une grille tarifaire. Cela a mécaniquement relevé l’ensemble des tarifs. Ainsi, le prix de la garderie n’a pas augmenté mais dans le cas d’Élisabeth Valot, il passe tout de même de 1,65 euro à 2,10 euros par enfant. Et comme chaque jour, elle a inscrit ses deux enfants à celle du matin et celle du soir, cela lui coûte 8,40 euros par jour pour la seule garderie, contre 6,60 euros précédemment. Le prix du repas à la cantine a lui bien augmenté (+ 10 %) pour tout le monde mais plus encore dans son cas : de 2,80 à 3,85 euros le repas.

Il convient enfin de prendre en compte l’inscription à l’année. « Avant, on payait en fonction de la participation des enfants. Là, c’est facturé à partir du moment où vos enfants sont inscrits et si vous n’avez pas justifié une absence. J’ai inscrit les enfants à tout », explique une femme qui n’a pas réinscrit ses enfants à l’année mais à la période, histoire de trouver une solution au boulot pour alléger sa facture scolaire. (rédaction C-O BOURGEOT)

Published by PCF Agglo Roubaisienne - dans Politique Roubaix
commenter cet article
5 août 2016 5 05 /08 /août /2016 22:26
Non à la garde nationale, oui à une vraie politique de lutte contre Daesh

Déclaration du PCF. 3/08/2016

Après l’échec patent de l’opération Sentinelle, en annonçant la mise en place d’une garde nationale, le gouvernement poursuit sa fuite en avant dans la communication sécuritaire, plutôt que de mettre en œuvre des mesures efficaces pour lutter contre le terrorisme de Daesh.

Inspiré par les propositions avancées en décembre 2015 par Robert Ménard, le gouvernement entend transformer la réserve militaire et policière en Garde nationale, en l’ouvrant au volontariat des jeunes et des sans-emploi. Or la réserve est aujourd’hui un échec total en raison à la fois de la suspension de la conscription et de la situation économique et sociale du pays.

Ainsi, il ne s’agit pas de recréer la garde nationale de la Commune de Paris, mais plutôt de copier le modèle de la garde nationale des Etats-Unis. Or force est de constater que les exemples historiques abondent, en particulier aux Etats-Unis, de l’usage de la garde nationale à des fins de répression dans le sang des mouvements sociaux et démocratiques.

Cette décision de création d’une garde nationale est en fait un nouveau pas vers la privatisation des fonctions régaliennes de sécurité de l’État.

Plutôt que de créer un ersatz de police et d’armée, moins bien formé, moins bien entraîné, moins bien équipé, moins bien soldé, le gouvernement, s’il veut lutter contre les menées criminelles de Daesh et affidés, devrait renforcer les moyens et les effectifs de tous les services de l’État et prendre les mesure politiques et financières nécessaires en s’attaquant aux protecteurs de Daesh et à ce qui fait le terreau social et géopolitique de son action criminelle.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Yann le Pollotec : « La sécurité sur notre sol doit relever de la police, des douanes, de la justice, et non de l’armée »

(dans l'Humanité le 4/08/2016)

Entretien Le PCF dénonce la création d’une garde nationale en trompe-l’œil qui ne répond pas aux besoins actuels, quand les enjeux, tant sur les plans intérieur qu’extérieur, sont ignorés.

Que pensez-vous de la constitution d’une garde nationale ?

Yann le Pollotec Ce choix ne répond pas aux problèmes de sécurité actuels et aux questions fondamentales. On ne tire pas ici les enseignements de l’échec de l’opération « Sentinelle », qui s’est avérée contre-productive pour les militaires et inefficace sinon dangereuse pour les populations. Depuis la suspension de la conscription (service militaire – NDLR), la réserve est un échec. Le gouvernement veut créer une garde nationale qui l’inclurait et serait ouverte sur la base du volontariat aux jeunes et sans-emploi. Le risque est de se retrouver avec un ersatz d’armée et de police sous-formé, sous-payé et sous-équipé. En l’état, ce choix ouvre de plus la porte à une privatisation accrue des fonctions régaliennes de sécurité de l’État. Le risque de se diriger vers une délégation de l’usage de la violence légale à des sociétés privées est réel.

Quel message est envoyé ?

Yann le Pollotec Cette garde nationale a d’abord été réclamée en premier par l’extrême droite. Aux États-Unis, elle a été très utilisée pour réprimer les mouvements sociaux et civiques. En France, même s’il y a eu des exceptions avec la Commune, elle a souvent été dirigée contre le peuple comme lors du massacre du Champ-de-Mars. Pour son coup médiatique, le gouvernement choisit une fois de plus une référence négative et un clin d’œil à la droite extrême. La réalité, c’est qu’il faut améliorer la condition des soldats et des militaires de ce pays. En équipements, munitions, casernes, encadrement, la situation est très critique. C’est cela qu’il faut régler. Arriver à un effectif de 84 000 personnes dans la garde nationale en 2019, comme l’a annoncé le gouvernement, me semble impossible sans être au rabais.

Que faire pour les besoins de sécurité immédiats ?

Yann le Pollotec Sur le territoire, la question de la sécurité, hors installations stratégiques, doit relever de la police, des douanes et de la justice, et non de l’armée. Il faut éviter toute confusion entre sécurité intérieure et extérieure. Les moyens de l’État doivent être renforcés en termes de justice, de renseignement, de police et tout ce qui concourt à la résilience de la population. Daech tente de mettre en contradiction la France avec ses principes républicains pour créer un climat de guerre civile. Il ne faut surtout pas sacrifier la démocratie à des pratiques sécuritaires qui ne sont qu’une illusion de sécurité. Combattre Daech implique de s’attaquer au fond, et pas uniquement aux conséquences. Il faut comprendre pourquoi des Français en viennent à basculer dans le terrorisme. Tarir la source suppose de profonds changements en termes de politiques étrangère et nationale. Prévenir les attentats et réagir au mieux pour protéger les populations demande d’investir dans les services publics, dont la police, l’armée et la justice, plutôt que de bricoler des gardes nationales et d’attaquer l’État de droit.

Published by PCF Agglo Roubaisienne
commenter cet article
3 août 2016 3 03 /08 /août /2016 12:17

Jeudi 25 août 2016, comme chaque année, les communistes de Wattrelos, de Roubaix, de l'Agglomération roubaisienne,
vous invitent à partic
iper à
la Journée à la mer à Malo-les-Bains, organisée par les communistes du Nord
(des départs -Wattr 8h00, Rbx 8h30- sont organisés dans toutes les villes du départ
ement)

 jeudi 25 août à Malo avec les communistes !

Cette journée de détente, de solidarité et d'action sur les belles plages de Malo-les-Bains,

proposée en particulier à tous ceux qui n'ont pu partir en vacances,
est aussi la rentrée politique des communistes du
Nord,
dont des dirigeants interviendront en fin de matinée
et rappelleront les propositions du PCF pour un monde plus juste, plus solidaire, plus fraternel.
(voir tract ci-dessous).

Malo, allons-y ensemble!

Un bus est prévu au départ de Wattrelos (8h00) et de l'agglomération de Roubaix (8h30), la participation aux frais: 5€ (coût du bus: environ 550€)
Pour ceux qui ne pourront pas participer à la journée et qui voudront soutenir cette initiative,
les souscriptions seront bien appréc
iées !
Solution alternative: selon le nombre des réservations, un co-voiturage pourra également être organisé.
Vous serez tenus informés.

Réservez dès maintenant votre place :
- permanence chaque samedi matin de 10h00 à 12h00 au 183, grand'rue à Roubaix (espace Éluard)
- ou en laissant un message avec vos coordonnées dans la boite au lettres: 2 rue Léon Allart (=183, grand'rue à Roubaix)
- ou par téléphone au 03 20 73 17 06 (PCF Agglom. Roubaix: laisser coordonnées sur le répondeur), au 06 21 20 19 87, ou au 03 20 63 08 08 (téléphone de la fédération du Nord),
- ou auprès d'un militant communiste connu de vous, à Roubaix (et agglomération) ou à Wattrelos

 jeudi 25 août à Malo avec les communistes !
 
 
 Parti communiste français 
 Section de Roubaix
 
adresse: 2, rue Léon Allart (183 Grand rue) 59100 ROUBAIX
--PERMANENCE: 10h-12h le samedi--
téléphone: 03 20 73 17 06 (répondeur en dehors des permanences)
internet: http://pcf-agglo-roubaix.over-blog.com/ 
Fédé Nord: http://nord.pcf.fr/
facebook: Parti communiste français ville de Roubaix
twitter:

 

Published by PCF Agglo Roubaisienne
commenter cet article
27 juillet 2016 3 27 /07 /juillet /2016 22:39

NICE:
L'état d'urgence n'a pas permis d'éviter le carnage de Nice,
Nos groupes parlementaires ne voteront donc pas cette prolongation
La lutte contre l'action terroriste et l'insécurité du monde est inséparable de la reconstruction d'une nouvelle civilisation commune à toute l'humanité.
Les communistes appellent à résister à cette logique meurtrière, à faire reculer ensemble les violences, les haines et les politiques de la peur.
La France doit enfin accepter de réviser en profondeur ses choix internationaux pour des évolutions de paix.
Ici en France, il est temps de déclarer l'état d'urgence sociale.
Notre pays mérite mieux, afin de construire un dialogue avec les forces démocratiques du monde pour une humanité de paix, d'égalité et de partage.

LA DIGNITE CONTRE L'HORREUR: 2 déclarations du PCF
LA DIGNITE CONTRE L'HORREUR: 2 déclarations du PCF

SAINT-ETIENNE du ROUVRAY:

L'HORREUR A DE NOUVEAU FRAPPÉ

LA DIGNITE CONTRE L'HORREUR: 2 déclarations du PCF
Published by PCF Roubaix
commenter cet article
5 juin 2016 7 05 /06 /juin /2016 22:35

Affaires Cahuzac, Offshoreleaks, Luxleaks, SwissLeaks, UBS, Panama Papers, fraude et évasion fiscale, blanchiment... continuent de défrayer la chronique.

.
Alors que s’installe en France une misère insupportable et que s’aggravent les inégalités, il manque à l’Etat, chaque année, 80 milliards d’euros, à l’abri des paradis fiscaux, pour répondre aux besoins de la population en matière d’éducation, de santé, de sécurité, de logement, de transports, d’action sociale, de services pub
lics…

.

Attac, CCFD terre solidaire, PCF, trois organisations s’associent pour vous inviter à participer à une fraternelle soirée-débat d'éducation populaire.

.

Citoyens, pourquoi et comment combattre l’évasion fiscale ?

Si on répartissait autrement les richesses ?

Lundi 20 juin 2016

à partir de 18h00

Théâtre Pierre de Roubaix
salle du f
oyer

78, Boulevard de Belfort à Roubaix (métro Eurotéléport)

.
Intervenants :
Daniel Poisson (CCFD Terre Solidaire)
René Dassonville (Attac)
Éric Bocquet (Sénateur PCF du Nord rapporteur de deux commissions d’enquête parlementaires sur l'évasion fiscale et le rôle des banques).

POURQUOI ET COMMENT COMBATTRE L’ÉVASION FISCALE ? SI ON RÉPARTISSAIT AUTREMENT LES RICHESSES ?
Published by PCF Agglo Roubaisienne - dans Débats
commenter cet article
11 mars 2016 5 11 /03 /mars /2016 23:48

Thierry COMBAS et Dominique DE CLERCQ DANEL pour " L'HUMAIN D'ABORD ! "

Législative partielle ce dimanche 13 mars dans la 10 ème circonscription du Nord
(Tourcoing Nord, Halluin, Bousbecque, Neuville en Ferrain, Linselles)

Législative partielle 10ème circonscription du Nord
Législative partielle 10ème circonscription du Nord
Législative partielle 10ème circonscription du Nord
Published by PCF Agglo Roubaisienne - dans Election Législative
commenter cet article
16 février 2016 2 16 /02 /février /2016 00:23

Relaxe pour les 8 de Goodyear
La mobilisation continue

La première réunion du Comité de soutien dans notre département aura lieu à Lille,
le jeudi 25 février à 18h00. (Espace Marx - 6bis rue Roger Salengro 59500 Lille-Métro Marbrerie).

Signez la pétition pour la relaxe des GoodYear:sur www.change.org ou sur nord.pcf.fr

Jeudi 25 février à Lille: Rencontre avec les GoodYear
Jeudi 25 février à Lille: Rencontre avec les GoodYear
Published by PCF Agglo Roubaisienne
commenter cet article
10 janvier 2016 7 10 /01 /janvier /2016 14:51

PCF Roubaix

Jeudi 14 janv 18h30 Espace Éluard 183 Grande Rue,les communistes de l’agglomération roubaisienne vous invitent à leurs vœux

Voir les commentaires

Published by PCF Agglo Roubaisienne
commenter cet article