Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : PCF Section de Roubaix
  • PCF Section de Roubaix
  • : Des infos politiques locales et nationales
  • Contact

Recherche

Visiteurs

28 avril 2017 5 28 /04 /avril /2017 19:16

Présidentielle - Législatives 
Le 7 mai, puis le 11 juin
C'est le moment d'agir !

 

VOTE contre Le Pen et Appel 1er mai
VOTE contre Le Pen et Appel 1er mai
Repost 0
Published by PCF Agglo Roubaisienne - dans Elections 2017
commenter cet article
24 avril 2017 1 24 /04 /avril /2017 11:12

Dans le contexte de cette élection présidentielle,
le PCF appelle à participer très nombreux à cette manifestation,
dans le respect des appels qui seront lancés par les organisations syndicales,
et à faire de cette grande journée sociale du 1er mai
un  moment de lutte et de mobilisation sociale
contre l’extrême-droite, pour la paix, la démocratie et le progrès social.


Cette année, c'est l'Union Locale CGT de Tourcoing qui organise la MANIFESTATION DU 1er MAI.

Comme de coutume à l’occasion de la Fête du Travail,
les unions locales de la CGT de Roubaix, Tourcoing, Comines, Halluin investiront les rues du secteur.


Cette année encore, les unions locales ont décidé d’unir leurs forces en organisant un défilé commun.
Ce sera à Tourcoing en 2017.

Présence des 4 Unions Locales :
- Roubaix,
- Comines,
- Halluin
- Tourcoing.

10h30: départ de Tourcoing, face au Lycée Sévigné, rue de la Malcense.-

Cliquer ici pour voir sur le plan

Suivi (après 12h30) d'un Méchoui Festif' servi à l'Union Locale de Tourcoing, 43 rue de Lille.

Manifestation du 1er mai 2017, Roubaix-Tourcoing-Comines-Halluin
Repost 0
Published by PCF Agglo Roubaisienne - dans 1er mai
commenter cet article
24 avril 2017 1 24 /04 /avril /2017 10:58
Déclaration de Pierre Laurent - 1er tour de l'élection présidentielle

Le second tour de l'élection présidentielle opposera la candidate de l’extrême-droite raciste et xénophobe, Marine Le Pen, à Emmanuel Macron, candidat que les milieux financiers se sont choisi pour amplifier les politiques libérales dont notre pays souffre depuis 40 ans.

C'est une situation extrêmement grave pour notre pays. L'extrême-droite est au second tour et la gauche est éliminée. Pourtant, pour la première fois depuis des décennies, des millions de citoyen-ne-s, qui aspirent à la transformation sociale, ont presque réussi à hisser leur candidat Jean-Luc Mélenchon au second tour. Tous ceux qui ont été trahis par les politiques menées par Hollande et Valls et se sont mobilisés pour la présence de Jean-Luc Mélenchon au second tour éprouvent ce soir des sentiments mêlés et contradictoires. A l'heure où nous nous exprimons et au vu des premiers résultats à notre disposition, nous leur disons que les près de 20 % obtenus par Jean-Luc Mélenchon lèvent un espoir nouveau pour l'avenir, pour réinventer la gauche nouvelle qu’attend notre pays, pour déverrouiller le système politique et la démocratie. C'est un score remarquable et inédit pour un candidat de transformation sociale depuis 1981.

Le combat continue pour ces millions de jeunes, de femmes et d’hommes qui aspirent à une nouvelle société débarrassée des logiques de rentabilité, à une véritable politique de gauche, de justice et de progrès social tournant le dos à l’austérité, au chômage et à la précarité.

Nous entrons dans une période totalement nouvelle et inédite de l’histoire politique de notre pays. Même si elle est dévoyée par les pièges de la présidentialisation, la secousse est forte : les deux partis, le Parti socialiste et les Républicains, qui ont dominé la vie politique française depuis 40 ans, sont éliminés au soir du premier tour.

L’aspiration au changement, à un nouveau choix de société, continuera de pousser inexorablement. La mobilisation de la jeunesse et des quartiers populaires est une promesse pour l'avenir.

C'est pour nous la leçon essentielle de cette campagne : rien n’est plus urgent que de continuer à ouvrir à ces nouvelles aspirations, à une véritable démocratie citoyenne, les voies de leur rassemblement pour construire une nouvelle République sociale, écologique, solidaire, respectueuse de la diversité et des attentes de notre peuple.

Ce combat, le Parti communiste entend le poursuivre avec toutes les forces politiques, sociales et citoyennes disponibles. Nous avons des atouts inédits pour cela.

Nous saluons la campagne de Jean-Luc Mélenchon, tous les militants communistes, du Front de gauche, de la France insoumise, les élus communistes et Front de Gauche, les citoyens qui s'y sont investis et qui ont voté. Ce résultat est le leur.

L’engagement de notre parti, de ses militantes et militants, des élu-e-s communistes et républicains dans la campagne de Jean-Luc Mélenchon a permis des rassemblements prometteurs. Jean-Luc Mélenchon obtient de très bons résultats dans les villes, les cantons, les circonscriptions où le Parti communiste est bien implanté et dispose d'un réseau important de militant-e-s et d'élu-e-s .

Le résultat de Jean-Luc Mélenchon marque un désir profond de changement vers plus d'honnêteté en politique, de justice sociale, de solidarité, de démocratie réelle, de paix et de respect de l'environnement.

C'est une nouvelle page de la gauche française qui a commencé à s’écrire dans cette campagne. La gauche change d’époque. Le Parti communiste est totalement investi dans cette réinvention, avec son projet, La France en commun, et entièrement tourné vers les défis du XXIè siècle.

Dans l'immédiat, conscients des immenses batailles qui sont à venir et des responsabilités qui incombent à notre parti, nous appelons le 7 mai, lors du second tour de l'élection présidentielle, à barrer la route de la Présidence de la République à Marine Le Pen, à son clan et à la menace que constitue le Front national pour la démocratie, la République et la paix, en utilisant le seul bulletin de vote qui lui sera malheureusement opposé pour le faire.

Marine Le Pen veut une société de haine, du rejet de l'autre, du racisme et de la xénophobie, une société qui divisera ceux qui ont des intérêts communs au profit de son clan et des puissances d’argent, qui substituera aux principes fondamentaux d’égalité et de fraternité dans la République des principes de discrimination entre Français, entre ceux qui vivent et travaillent dans notre pays selon leur origine et leur nationalité. Nous n’en voulons pas.

Marine Le Pen veut un monde dangereux où toutes les aventures guerrières deviendraient possibles, où toutes les rivalités nationalistes seraient encouragées. Avec Donald Trump, Vladimir Poutine, Bachar El Assad, et les extrêmes droites européennes comme alliés, elle menacerait la sécurité du monde si elle présidait la France, un des cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU. Nous ne le voulons pas.

Nous avons le devoir, pour aujourd’hui comme pour les générations futures, d'empêcher son accession à la Présidence de la République, qui signifierait la prise en main par l'extrême-droite de tous les instruments d’État.

Notre appel pour le 7 mai n’est évidemment en aucun cas un soutien au programme libéral anti-social d’Emmanuel Macron, que nous avons combattu quand il était ministre et que nous combattrons demain sans concession, chaque fois qu’il portera atteinte au monde du travail, à ses droits, à nos services publics.

Nous appelons, dans le respect des appels qui seront lancés le 1er mai par les organisations syndicales, à faire de cette grande journée sociale du 1er mai un moment de lutte et de mobilisation sociale contre l’extrême-droite, pour la paix, la démocratie et le progrès social.

Face à un tel second tour de l’élection présidentielle, les élections législatives des 11 et 18 juin prennent désormais une importance cruciale. Les citoyen-nes qui ont porté à un haut niveau l'élan de la transformation sociale avec le vote pour Jean-Luc Mélenchon, doivent maintenant transformer l'essai lors des prochaines élections législatives. L'Assemblée nationale peut devenir un contre-pouvoir à la politique qui sera conduite à la suite du résultat du second tour de l'élection présidentielle le 7 mai prochain.

Fort du résultat obtenu ce dimanche, nous pouvons élire un grand nombre de députés honnêtes, proches de vous, fidèles aux intérêts populaires, comme l’ont été les députés communistes pendant 5 ans, notamment contre les lois Macron ou El Khomri. Des députés qui résisteront à la droite et à l’extrême-droite, qui ne s’allieront pas avec les députés macronistes pour voter des lois anti-sociales. Des députés porteurs de résistance et d'espoir face aux appétits de la finance et contre la haine et les divisions.

Les communistes sont déjà pleinement investis dans cette bataille législative que nous savions essentielle depuis le premier jour, à l’égal de l’élection présidentielle. Le PCF présente et soutient une nouvelle génération de candidat-e-s à parité pour faire entrer le peuple à l’Assemblée nationale.

Dès ce soir, et dans les quarante-huit heures qui viennent, le Parti communiste appelle les forces de gauche et de progrès, les équipes de Jean-Luc Mélenchon et de la France insoumise, toutes les forces engagées dans la campagne, celles de Benoît Hamon, des socialistes et des écologistes, des femmes et des hommes désireux de reconstruire une gauche de combat et de transformation sociale et à se réunir, à débattre publiquement et préparer ensemble les échéances décisives à venir, celles du second tour de l'élection présidentielle, du 1er mai, et celles des élections législatives des 11 et 18 juin.

Pour sa part, le PCF s’engage sans attendre dans toutes ces mobilisations.

Repost 0
Published by PCF Roubaix - dans Election Présidentielle
commenter cet article
17 avril 2017 1 17 /04 /avril /2017 19:35

Dans le cadre des élections législatives la 7è circonscription du PCF
invite les citoyens à participer à un débat public

«La souffrance au
travail n’est pas une fatalité».

VENDREDI 21 AVRIL 2017 À 18H 30
SALLE A. DILIGENT
ANGLE AV. CALMETTE ET AV. LAENNEC (PROCHE DE L’ÉCOLE DE POLICE),
HEM


En présence de Josette Brassart sociologue,
Jean Jacques Pavelek Fédération des Services Publics de la CGT ,
Isabelle Vanspeybroeck, candidate du Parti Communiste Français aux législatives .

Toutes les professions semblent touchées par des conditions de
travail qui se dégradent sans que l’on arrive à trouver les raisons
concrètes.
Burn out, dépression, suicides sont à déplorer et semblent
s’opérer de façon individuelle .
Comprendre les mécanismes qui amènent ce fléau, les déconstruire,
les combattre et retrouver une liberté.

Débat Hem 21 avril: LA SOUFFRANCE AU TRAVAIL N'EST PAS UNE FATALITÉ
Repost 0
Published by PCF Agglo Roubaisienne - dans Elections 2017
commenter cet article
7 mars 2017 2 07 /03 /mars /2017 19:50
Lettre des communistes de Roubaix, Wattrelos, Croix, Wasquehal, Hem, Lannoy, Lys-lez-Lannoy, Leers, Toufflers
Lettre des communistes de Roubaix, Wattrelos, Croix, Wasquehal, Hem, Lannoy, Lys-lez-Lannoy, Leers, Toufflers
Repost 1
Published by PCF Agglo Roubaisienne - dans Elections 2017
commenter cet article
24 février 2017 5 24 /02 /février /2017 22:00

Les Jeunes communistes appellent à manifester Mercredi 1er Mars devant la Mairie de Roubaix à 18h30.
Ensemble réclamons la justice pour Théo, Adama, et tous les autres jeunes qui subissent les violences policières chaque jour ! Venez manifester votre colère manifester votre colère face à l'incompétence de notre justice ce Mercredi 1 Mars devant la Mairie de Roubaix à 18h30 !

Justice pour Théo, Adama, et tous les autres jeunes qui subissent les violences policières chaque jour !
Justice pour Théo, Adama, et tous les autres jeunes qui subissent les violences policières chaque jour !
Repost 0
Published by PCF Agglo Roubaisienne - dans Politique Roubaix Droits et Libertés
commenter cet article
21 février 2017 2 21 /02 /février /2017 22:55

Adresse du Parti communiste au peuple de France

 

Vous êtes des millions à vouloir tourner la page d'un système politique réduit à l’impuissance et rongé par les forces de l’argent. Vous êtes des millions à être en colère contre des politiques dures pour les faibles et faibles contre les puissants, contre toutes les discriminations, contre une finance qui détruit tout dans notre pays, de l’emploi aux relations humains les plus précieuses.

 

Vous voulez pouvoir intervenir et décider sur tout ce qui concerne votre vie, votre travail. Une victoire de la droite ou de l’extrême droite aux élections de 2017 précipiterait le pays vers plus de misère, d’arbitraire et de division. Marine Le Pen veut faire régresser la France en l’entraînant dans le sillage du sinistre Donald Trump. François Fillon veut liquider la Sécurité sociale et tous nos services publics. Emmanuel Macron veut étendre la logique de l’ubérisation libérale à tous les domaines de la vie et du travail. Nous ne voulons pas de ces années noires pour notre pays.

 

C’est pour éviter ce désastre que nous les communistes, nous voulons lors des élections présidentielle et législatives de mai et juin prochains, faire gagner la gauche : une gauche qui reconstruise une grande politique de justice, d’égalité et de paix. Une gauche qui engage une politique de lutte efficace contre le chômage, les inégalités et la pauvreté, de sécurisation de nos vies, de droits nouveaux pour les salariés et les citoyens.

 

Nous ne voulons pas la politique qui nous a tourné le dos ces cinq dernières années en emboîtant le pas aux forces libérales. La gauche que nous voulons, c'est celle qui s’est battue contre la loi Travail, contre le projet de déchéance de nationalité, qui se bat pour l’avenir des services publics, qui peut ouvrir un nouvel avenir de progrès à la jeunesse.

 

Il y a quelques mois, cela paraissait irréaliste. Aujourd’hui, la présence au second tour de l'élection présidentielle d'une candidature porteuse de ces combats et la constitution en juin d'une majorité de gauche et écologiste paraissent à nouveau possibles. C’est ce pourquoi nous nous battons depuis un an : nous n’avons pas présenté de candidat communiste à l’élection présidentielle pour le permettre. Nous soutenons Jean-Luc Mélenchon, dont le programme est le plus proche du nôtre, avec cet objectif.

 

Ce qui doit être au cœur de tout, c'est un pacte de majorité, clair et transparent qui se donne les moyens du changement.

 

Voilà pourquoi nous appelons les candidats et les forces de gauche à intensifier leurs discussions jusqu'à conclure ensemble un pacte de majorité pour gouverner la France.

 

Nous voulons élire en mai un président de gauche, en juin une majorité de députés de gauche à l’Assemblée nationale, qui appliquera une politique de rupture avec l’austérité. Au sein de cette majorité, élire des députés communistes et du Front de gauche bien plus nombreux qu’en 2012. Et surtout, il faudra rester mobilisés et vigilants avant, pendant et après les élections, comme lors du Front populaire face au grand patronat, à la droite et à l’extrême droite.

 

Nous communistes, nous proposons que ce pacte comporte :

 

une 6e République qui nous sorte du régime présidentiel, avec notamment la proportionnelle à toutes les élections et un statut de l'élu-e, des droits nouveaux pour les salariés dans les entreprises, le droit de vote des étrangers résidant en France, le récépissé contre les contrôles de police au faciès ; la constitutionnalisation du droit à l'avortement.

 

un programme de relance sociale avec l’abrogation de la loi El Khomri et son remplacement par une loi de sécurité de l’emploi et de la formation, l'augmentation des salaires, des minimas sociaux et des pensions, la diminution du temps de travail, la retraite à 60 ans, une nouvelle ambition pour la Sécurité sociale, avec un retour progressif vers un remboursement de tous les soins à 100 %.

 

un plan global d’action pour l’autonomie et l’émancipation de la jeunesse dans tous les domaines : petite enfance, éducation, culture, sports, santé, logement, emploi.

 

la création d'un ministère de plein droit pour l'égalité femmes-hommes et le renforcement des dispositifs contraignants pour l'égalité salariale et professionnelle.

 

la lutte contre toutes les discriminations, qu'elles soient liées à l'origine, à la confession, à l'orientation ou l'identité sexuelle, la maladie ou le handicap.

 

la lutte contre la finance avec un plan d’action contre l’évasion fiscale, une COP fiscale mondiale, la création d’un pôle public bancaire pour changer le rôle du crédit, avec la nationalisation de BNP-Paribas et de la Société générale.

 

un plan de bataille pour la France en Europe avec la remise en cause du traité budgétaire européen et un plan d'investissement financé par la BCE. Il servirait en France à la lutte contre l'exclusion et la pauvreté, à l’investissement massif pour les services publics, au logement pour tous et aux collectivités locales.

 

un plan cohérent de nouvelle industrialisation créant un million d’emplois dans toutes les filières utiles au développement humain s'appuyant sur un effort recherche développement conséquent, de transition écologique avec un mix énergétique renouvelables-nucléaire sous contrôle public, de développement d’un nouveau modèle agricole.

 

Nous proposons à tous les candidats et toutes les forces de gauche de discuter ces propositions. Le Parti communiste demande pour cela à les rencontrer.

 

Dans le même mouvement, nous vous proposons donc à tous, sans attendre le jour ultime du vote, de multiplier les luttes sociales, les rencontres publiques de terrain, les débats sur les réseaux sociaux, de lever un immense forum citoyen pour faire entendre de toutes les manières possibles cette exigence d’union et d’engagement autour d’un pacte capable de changer vraiment la vie.

 

Nous ouvrirons à toutes les forces de gauche notre prochaine rencontre nationale le 28 février à la Bellevilloise à Paris sur le thème : « L'ennemi, c'est toujours la finance ».

 

Nous proposons que se tienne dans les plus brefs délais une grande rencontre de débat public pour un pacte de majorité à gauche avec les candidats et les forces qui les soutiennent. De nombreux citoyens le souhaitent. Pour notre part nous y sommes prêts.

 

À l'heure du dépôt des parrainages pour l’élection présidentielle, il faut avancer vite. Nous appelons également tous nos concitoyens à se mêler sans attendre des élections législatives. L’heure est à la mobilisation partout. Là aussi, les communistes et leurs candidats appellent au rassemblement pour garantir les moyens du changement espéré par nos concitoyens.

Repost 0
Published by PCF Agglo Roubaisienne - dans Politique Nationale
commenter cet article
8 février 2017 3 08 /02 /février /2017 23:51

Les communistes expriment leur solidarité et apportent leur soutien aux personnels en lutte

                                      Projet santé et malaises dans les hôpitaux
Repost 0
Published by PCF Agglo Roubaisienne - dans Politique - Santé
commenter cet article
1 février 2017 3 01 /02 /février /2017 11:07

Voeux 2017 du PCF de Roubaix
Ci-dessous, l
'allocution prononcée par Éric Mouveaux au nom de la section de Roubaix

Cher-e-s ami-e-s, chèr-e-s camarades,

C’est avec plaisir que nous vous accueillons ce soir à l’espace Paul Eluard, lieu de militantisme et de luttes sociales au service du peuple roubaisien depuis la création de la coopérative ouvrière La Prolétarienne, dite la Prolé.

Nos vœux pour cette année 2017 sont des vœux de bonheur et de santé pour vous et tous vos proches.

Ce n’est pas banal des vœux de bonheur et de santé alors que notre système solidaire de sécurité social et une nouvelle fois menacé.

Conquête sociale chèrement et difficilement acquise à la libération, malgré un rapport de forces favorable, démantelé progressivement par tous les gouvernements depuis plus de trente ans. Le quinquennat Hollande n’a fait que poursuivre le travail de Chirac et Sarkozy en la matière.

Alors oui, faisons ensemble le vœu du bonheur et de la santé pour tous.

Cela doit passer en 2017 par un changement profond de notre société et de notre pays. Par une révolution citoyenne et par des luttes sociales fortes.

Notre peuple aspire au plus large rassemblement possible de femmes et d’hommes qui choisissent les valeurs d’égalité, de solidarité et de démocratie contre celles d’un capitalisme financier mondialisé, antisocial, et destructeur de notre écosystème, suivant la formule du secrétaire général du Parti Communiste Francais, Pierre Laurent.

Les forces qui soutiennent ce capitalisme assassin sont nombreuses. Elles vont des libéraux qui se disent socialistes à l’extrême droite, en passant par le banquier Macron et l’anti-social Fillon.

Pour parvenir à cette révolution citoyenne il s’agit de rassembler le plus largement possible sur un projet vraiment à gauche, de progrès social, de redressement national, de transition écologique et de transformation de l’Europe.

Soyons clairs : le PCF est un parti de gouvernement. Il a prouvé à plusieurs reprises sa capacité à gouverner le pays.

Il y a promu des politiques favorisant le développement industriel, la maîtrise de la finance et de l’énergie par les travailleurs, des avancées considérables pour le monde du travail et les plus fragiles.

En 1936, le dirigeant métallurgiste Henri Gauthier disait : « rien n’est trop beau pour la classe ouvrière ». Aujourd’hui la formule est pertinente car ce sont toujours les travailleurs qui font la richesse de notre pays.
Rien n’est trop beau pour les travailleurs, les précaires, les privés d’emploi et pour notre jeunesse.

Pour battre la droite, l’extrême droite, les libéraux et tous ceux qui, d’une manière ou d’une autre, servent le capital il n’y a, à ce jour qu’un seul chemin :
renforcer le PCF et favoriser l’élection de Jean-Luc Mélenchon à la Présidence de la République.

Pour la présidentielle comme pour les législatives, ayons ensemble le courage et l’ambition de la victoire.

Ne l’oublions pas, il n’y a pas d’autre politique possible sans la présence nombreuse de député-e-s issu-e-s de nos rangs à l’assemblée nationale.

Car Jean-Luc Mélenchon, sans une majorité parlementaire forte sera un capitaine de croiseur sans équipage !

C’est la condition d’un changement politique fort.
Les députés PCF et Front de Gauche se sont souvent trouvés seuls, trop peu  nombreux, pour relayer à l’assemblée les luttes sociales et refuser les reculs sociaux de l’ANI, des lois Macrons, du CICE (utiliser différemment 500 000 emplois), de la loi El Komri et d’autres.
Parfois quelques courageux députés verts les ont rejoints, ne l’oublions pas. Jamais les députés soi-disant frondeurs du PS n’ont eu le courage de bloquer ces lois. Ils en avaient la possibilité.

Quant au député Dominique Baert, qui aime se montrer proche des gens, il a voté toutes les Lois anti-sociales du quinquennat, et soutient fièrement Emmanuel Valls, peut être en attendant de soutenir ouvertement le banquier Macron. Quand à monsieur Vercamer notre autre député, il se rallie à Fillon et à son programme de casse des conquêtes sociales.

Derrière leurs sourires sympathiques n’oublions pas leurs actes.

Quand au FN, nous le savons, c’est la culture de la peur et de la manipulation, la politique du mépris et de l’humiliation.
Nous combattons et nous combattrons sans relâche ce parti d’extrême droite.

Les frères Bocquet, Alain et Eric, parlementaires communistes, parcourent la France pour démontrer qu’on peut récupérer 80 milliards d’euros d’évasion fiscale. Cela suffit pour augmenter le Smic à 1 700 euros, l’ensemble des salaires et des pensions. Ils montrent que l’argent existe, il est volé par les Arnault, Pinault, et Mulliez, qui ont fait leur fortune à partir de Roubaix et y ont laissé le chômage et la misère.

Durant le quinquennat un autre député communiste du Nord s’est illustré dans la commission de la défense nationale, c’est Jean-Jacques Candelier.

Sans relâche il a dénoncé la politique guerrière de la France, sa soumission à l’OTAN, aux USA, aux intérêts coloniaux d’Israel.
Sans relâche il a dénoncé le démantèlement de l’industrie de l’armement et des munitions, qui fait qu’aujourd’hui notre défense est dépendante d’approvisionnements autrichiens, anglais et israéliens.
Sans relâche il a combattu le démantèlement du fret ferroviaire au profit de la route. Les cheminots de la région en savent quelque chose.

Oui les députés communistes sont utiles à la population, ils sont indispensables pour construire une société qui place l’intérêt humain avant celui de la finance.

Contrairement à ce qu’on nous raconte tous les jours, une politique de progrès social et de transition écologique est non seulement possible, mais elle est la seule voie pour redresser le pays.

C’est sur cet objectif que nous devons nous rassembler pour faire élire Jean-Luc Mélenchon et nos candidats communs aux législatives.

Militants et dirigeants du PCF, du Front de Gauche, de la France Insoumise, écologistes, socialistes et citoyens qui refusent l’austérité libérale, construisons ensemble la seule alternative crédible.

A l’élection présidentielle, comme aux législatives, sortons des postures politiciennes, des candidatures d’ego ou de témoignage, elles sont inutiles et néfastes.

Sortons des pièges de la Vème république.

Rassemblons tous ceux qui à gauche, et parmi les écologistes, et bien au-delà ont compris au fil du quinquennat l’impasse dans laquelle nous ont plongé les politiciens et les démagogues de Valls à Le Pen passant par Fillon et Macron.

Ce qui nous rassemble est plus fort que ce qui nous divise

Nous, militants communistes roubaisiens, appelons à une candidature unique, forte et rassembleuse, ancrée dans les combats sociaux et associatifs, portée conjointement par le PCF, Ensemble, la France Insoumise, les écologistes, les citoyens et militants qui se reconnaissent dans cette ambition.

Soutenons ensemble, dans toute la France, tous les députés sortants et leurs successeurs éventuels qui ont combattu clairement les politiques libérales de ce quinquennat.

Faisons élire ensemble un maximum de députés pour donner une nouvelle majorité de progrès social et de transition économique.

A Roubaix, notre objectif est de faire élire des députés qui porteront haut et fort ces combats à l’assemblée nationale.

Nous devons transformer la colère ou la résignation du peuple qui souffre en mobilisation, en espoir d’une vie enfin meilleure.

Ayons ensemble l’ambition et le courage de la victoire.

Bonne année à tous !

 

Ci-dessous le CR par la VDN

Législatives 2017
Les communistes de Roubaix ont les deux députés sortants dans le collimateur
Les deux députés de Roubaix, Dominique Baert et Francis Vercamer, ont eu droit à une attention spéciale lors des vœux de la section PCF de la ville.
Logique : en juin auront lieu les élections législatives.
Par Y. M. | Publié le 28/01/2017

Aux voeux 2017 du PCF Roubaix

Isabelle Vanspeybroeck, Christiane Fonfroide, Éric Mouveaux et Michel Hubaut, unis contre les députés sortants.

Ils sont chaleureux, les deux députés de l’agglomération roubaisienne. Mais attention, prévient Éric Mouveaux, «  derrière leurs sourires sympathiques, n’oublions pas leurs actes  ». Lors de la cérémonie des vœux de la section communiste de Roubaix, vendredi soir, il les a renvoyés dos à dos.
Le socialiste Dominique Baert ? «  Il a voté toutes les lois antisociales du quinquennat et soutient fièrement Valls, peut-être en attendant de soutenir ouvertement le banquier Macron.  » Le centriste Francis Vercamer ? «  Il se rallie à Fillon et à son programme de casse des conquêtes sociales.  » Le choix de ces deux cibles ne doit rien au hasard : 2017 est une année électorale et le PCF roubaisien entend voir Jean-Luc Mélenchon gagner la présidentielle et lui donner une majorité à l’Assemblée nationale au printemps.
Un candidat PCF dans la huitième ?
«  Il faudra des députés PCF  », lance Isabelle Vanspeybroeck, candidate sur la 7e circonscription (les quartiers ouest de Roubaix et les communes à l’ouest et au sud de Roubaix) qui rappelle qu’aucun des députés communistes sortants n’a eu l’audace de voter la loi travail. Il y aura en tout cas des candidats estampillés France insoumise ou Front de gauche partout en France. Sera-t-il aussi adhérent du PCF dans la huitième circonscription (Roubaix-Wattrelos) ? «  Nous devons encore en discuter  », glisse un militant. Le jeune Paul Zilmia n’a pas attendu de négocier avec eux pour annoncer sa candidature sous la bannière de Jean-Luc Mélenchon. C’est ça aussi, la France insoumise.

Repost 0
Published by PCF Agglo Roubaisienne
commenter cet article
6 janvier 2017 5 06 /01 /janvier /2017 22:59

Pour que ça change,
il ne suffira pas de changer de président !
Changeons de politique, changeons la politique !

Vendredi 27 janvier à partir de 18h30
les communistes roubaisiens vous invitent
à l'espace Éluard pour leurs vœux 2017
(183, grand'rue à Roubaix, tél: 0320731706)

vendredi 27 janvier: voeux des communistes roubaisiens
Repost 0
Published by PCF Agglo Roubaisienne
commenter cet article